Comment Win-Win a su se transformer pour conquérir l’événementiel 2.0

Avec son engagement sur des enjeux prioritaires, aussi bien économiques qu’environnementaux ou sociaux, Win-Win a su se transformer pour correspondre au nouvel événementiel. Avec l’ajout d’une nouvelle activité basée sur les événements digitaux et virtuels, l’agence connaît un nouvel essor florissant. 

En mars 2020 l’événementiel s’est figé. Les salons, les festivals et les conférences ont tous subi le même sort et une vague d’annulations a submergé un secteur en crise. Pour continuer de tourner, il n’a eu d’autres choix que de faire sa révolution. Ce qui aurait dû s’étaler sur plusieurs années a été condensé en quelques mois. Les entreprises et autres agences ont été obligées de repenser toute leur stratégie, leur façon de faire afin de s’adapter à ce nouveau monde. Win-Win, agence qui accompagne de nombreuses marques depuis 2007 a réussi à tirer son épingle du jeu et basculer vers le digital adroitement. win win

 

Touchée par la crise, Win-Win se réorganise rapidement

Il est certain que la donne n’est plus la même. Le digital et le virtuel sont désormais au cœur des opérations. Les salons ne s’organisent plus dans des halls gigantesques ou des salles de réception, mais sur des petits plateaux diffusés en ligne. Les stands ont été remplacés par des vidéos que l’on regarde devant son écran, tranquillement installé chez soi. Or, les marques le savent, les présentations d’un nouveau produit en grande pompe ne pourront plus se faire tout à fait comme avant. L’ayant très bien compris et assimilé, Win-Win a entamé une mue en accéléré, un peu à la manière de ce que les photographes appellent l’effet « time lapse ». Cela leur permet de répondre à toutes les nouvelles exigences de l’événementiel 2.0.

Jusqu’en mars 2020, Win-Win a basé son activité sur ses deux principaux piliers : Link et Live. Le premier s’articule autour de conseils stratégiques et en communication pour les marques. Le second est, comme son nom l’indique, celui des événements pour le grand public ou les professionnels tels que les conventions, les congrès, les salons ou encore les road-show. À partir d’avril 2020, l’agence n’attend pas que les feux s’éteignent pour partir et ajoute une troisième corde à son arc. Il s’agit de son activité E-Live qui représente toute la branche de l’événementiel virtuel. Pressés par la crise sanitaire qui met le monde à genoux, les dirigeants de Win-Win font aboutir quatre années d’expérimentations sur le sujet. 

Une transition vers le digital avec succès

Le reste de l’année 2020 a permis de prouver que la stratégie de Win-Win était gagnante. Ainsi, fin juillet, l’agence est choisie pour retransmettre le lancement de la fusée Ariane V en E-Live. Un mois et demi plus tard, 200 000 fans de sport automobile peuvent suivre dans son intégralité les 24H du Mans organisées à huis clos. Et au mois d’octobre, l’Olympia est virtualisée pour accueillir 3000 agents immobiliers qui fêtent les 10 ans de leur entreprise. Dans la foulée, le premier E-Live Expo recréé 450 stands virtuels et 30 ateliers pour quatre jours de plénière. Ce sont là quelques exemples de la réponse de Win-Win avec sa solution E-Live.

Complète, cette solution digitale englobe de nombreux atouts aujourd’hui indispensables pour que l’événementiel espère survivre. Cela commence avec un outil simple à utiliser et paramétrer grâce à une interface intuitive. Les équipes de Win-Win sont alors plus efficaces et libérées de beaucoup de contraintes. L’accompagnement des marques n’en est que renforcé. Quant aux fonctionnalités proposées par E-Live, elles intègrent le nécessaire pour rendre l’expérience la plus immersive possible. L’on peut citer parmi elles la navigation dans des environnements 3D modélisés sur-mesure et un système de networking poussé avec des cartes de visites virtuelles et un chat interactif. S’ajoutent à cela la possibilité de prendre rendez-vous avec des conseillers ou de faire des visio en one-to-one. En gros, c’est là tout ce que propose un événement physique et tout le côté humain qu’il apporte.

Win-Win tend vers une neutralité carbone de ses événements

Pour accompagner ce développement digital et cette transformation vers le virtuel, Win-Win met à disposition 600 m² de studios tout équipés en plein cœur de Paris. Ils abritent des plateaux TV, trois régies techniques prêtes à l’emploi, des loges et même de quoi se restaurer. Accessibles 24h/24, 7j/7 et 365 jours par an, les équipes sont disponibles à tout moment. En outre, afin de contrer les menaces sanitaires, des systèmes de désinfection par UV-C, ainsi que de purification de l’air s’assurent que tous les espaces sont sains, à chaque instant.

L’engagement de Win-Win est également environnemental. L’agence veut tendre à la neutralité carbone. Pour ce faire, elle a mis en place une action de contribution volontaire sous la forme d’un accord appelé green deal. Il participe à la reforestation, la restauration et le reboisement de parcelles endommagées. Plus de 3000 arbres ont pu être plantés en deux ans en Vendée. Très simple dans son fonctionnement, un arbre est planté pour chaque kg de CO2 produit par un événement E-Live. De plus, la moitié du coût de cette opération est prise en charge par l’agence. L’autre moitié est à la charge du client. C’est par ce genre d’action que l’impact carbone de l’événementiel peut-être en partie compensé. 

En prenant de l’avance et grâce à une bonne lecture de la nouvelle donne provoquée par la pandémie, Win-Win a su opérer une transition vers l’événementiel 2.0 rapide et efficace. Le digital est désormais au cœur des débats, mais pas seulement. En effet, thème prioritaire depuis quelques années, l’engagement pour l’environnement s’inscrit de manière plus claire dans le mode opératoire des nouveaux événements. Tout cela explique cet essor presque exponentiel que connaît l’agence ces derniers temps.

A lire également

Teemew

Teemew : nouvelle solution pour l’événementiel

Contents1.Touchée par la crise, Win-Win se réorganise rapidement2.Une transition vers le digital avec succès3.Win-Win tend …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via