Accueil / Guides professionnels / Formation et emploi / Hôtesse d’accueil, tout savoir sur ce métier très prisé
hôtesse d'accueil

Hôtesse d’accueil, tout savoir sur ce métier très prisé

Le métier d’hôtesse d’accueil est crucial dans le secteur de l’événementiel. Voici tout ce qu’il faut savoir de ce poste accessible, mais exigeant.

Bien qu’il soit accessible avec peu de qualifications, le rôle de l’hôtesse d’accueil est extrêmement important lors d’un événement. Ce poste occupé majoritairement par de jeunes femmes représente l’image de l’entreprise et se trouve systématiquement en première ligne. Formation, missions, débouchés… Nous vous détaillons tout ce qu’il y a à savoir sur ce poste.

Quelle formation pour être hôtesse d’accueil ?

Il n’y a pas de formation imposée pour devenir hôtesse d’accueil, seulement des formations recommandées. Au niveau BAC, les formations S, L, ES et STMG suffiront à susciter l’intérêt des recruteurs. Les baccalauréats professionnels accueil – relations clients, secrétariat ou tourisme sont d’excellents moyens d’accéder au poste plus facilement. Etre titulaire d’un BTS ou DUT spécialisé dans les métiers de l’accueil, du commerce ou de l’hôtellerie est encore plus apprécié. Bien sûr, la meilleure option reste de passer par une école d’hôtesses.

Évidemment, avoir une formation de qualité n’assure en rien d’être fait pour le poste. Ce qui compte avant tout pour devenir hôtesse d’accueil, ce sont les qualités nécessaires sur le terrain. Il est impératif d’avoir une présentation physique irréprochable. Cela peut être contraignant à bien des égards, mais c’est un point essentiel pour les entreprises, car, via les hôtesses, c’est leur image qui est en jeu. La tenue classique de l’hôtesse d’accueil est souvent la suivante : tailleur, chemisier et escarpins.

Il faut aussi être doté d’un excellent relationnel. L’hôtesse d’accueil est en contact régulier avec des personnes extérieures, l’aisance orale est donc primordiale. Maîtriser l’anglais est aussi un impératif. Une deuxième langue étrangère est aussi souvent demandée, comme l’espagnol, l’allemand ou l’italien.

Enfin, une résistance physique et mentale est primordiale. Les situations générant du stress sont fréquentes et le poste demande la plupart du temps de rester debout de longues heures. Les horaires sont également irréguliers, avec des journées qui peuvent commencer très tôt et/ou finir très tard. Assurez-vous d’être prêt à tout cela.

Surtout, n’hésitez pas à mettre en avant toutes ces qualités lors d’un entretien. Le relationnel et la présentation physique sont des critères facilement vérifiables pour les recruteurs lors d’un rendez-vous. En revanche, ce n’est pas forcément le cas de la résistance physique et mentale. Insistez donc bien là-dessus pour rassurer votre interlocuteur.

Le quotidien d’une hôtesse d’accueil dans l’événementiel

Dans l’événementiel, les missions de l’hôtesse d’accueil peuvent être assez variées. Ainsi, il sera demandé aux jeunes femmes ( ou aux jeunes hommes, de plus en plus nombreux), d’accueillir les personnes, de les orienter, de gérer les vestiaires et les badges. Le secteur événementiel est un peu particulier comparé aux autres. Il propose plus souvent des missions ponctuelles que des contrats longues durées. En soit, ce n’est pas un problème, car elles sont assez nombreuses. En plus, cela permet de découvrir des événements à chaque fois différents et d’élargir vos horizons.

Quels débouchés pour l’hôtesse d’accueil?

Le métier d’hôtesse d’accueil dans l’événementiel est rarement un poste que l’on occupe tout au long de sa carrière. Ce n’est pas impossible, mais les entreprises sont souvent à la recherche de jeunes étudiants, ce qui favorise le turn-over. Après quelques années d’expérience, il est possible de devenir chef(fe) d’hôtesse ou animateur commercial.

Enfin, sachez qu’une hôtesse d’accueil événementiel débutante touche le SMIC et que le salaire peut monter jusqu’à 2000€ pour les plus expérimentées. Etre payé à la mission peut se révéler plutôt avantageux.