in

Prenez votre envol en toute légalité : Les règles pour une location de drone

Prenez votre envol en toute légalité : les règles pour une location de drone

Vous prévoyez de faire une location de drone pour votre prochain événement ? Excellente idée ! Cela vous sera en effet utile pour immortaliser des moments mémorables vus du ciel ! Toutefois, vous devez savoir que leur utilisation est régie par des réglementations. Pour être toujours dans les normes, découvrez les règles à respecter pour éviter tout souci. Accrochez vos ceintures et suivez le guide !

Location de drone : les différentes catégories de drones 

Tout d’abord, vous devez savoir que les drones sont classés suivant leur poids. On distingue :

  • Les drones de loisir : moins de 800g  
  • Les drones professionnels : entre 800g et 2kg
  • Les gros porteurs : plus de 2kg

Chaque catégorie implique des règles bien spécifiques. Mais dans tous les cas, aucun drone ne peut survoler une foule ou des sites sensibles.

Piloter en toute légalité 

Pour manipuler un drone de loisir, il suffit de respecter quelques règles simples :

  • Rester à portée de vue  
  • Ne pas dépasser 120 m d’altitude
  • Ne pas voler la nuit
  • Ne pas survoler des personnes

En revanche, avant de piloter un drone professionnel ou un gros porteur, vous devez d’abord suivre une formation spécifique délivrée par la DGAC. Ensuite, vous devez demander des autorisations venant du même organisme. 

De plus, l’enregistrement du drone et de son pilote sur le site AlphaTango est obligatoire pour les engins de plus de 800g. Cette démarche permet d’obtenir un QR Code d’identification à apposer sur l’appareil.

Pour une location de drone en toute sécurité

Louer un drone impose donc de bien choisir son engin. Dans un magasin spécialisé, le personnel vous guidera vers le modèle adapté à vos besoins.

Les drones de loisir les plus courants font moins de 500g. Ils sont faciles à prendre en main par des pilotes débutants. Pour plus de puissance et de fonctionnalités, les drones professionnels sont idéals, à condition de posséder le certificat requis.

Avant toute chose, assurez-vous que votre location de drone  inclut une assurance responsabilité civile. En cas de doute, réclamez toutes les notices d’utilisation et garanties nécessaires.

Les précautions à prendre pour un vol réussi

Maintenant que les règles sont connues, place aux bonnes pratiques. Elles vous seront utiles pour un vol en drone se déroule sans anicroche !

Tout d’abord, commencez par le commencement : lisez le manuel d’utilisation. Aussi, familiarisez-vous avec les commandes de votre drone. Un peu d’entraînement au sol vous permettra de perfectionner votre dextérité.

Ensuite, repérez bien votre zone de vol avant de décoller. Évitez les obstacles, les lignes électriques et les zones avec du public. Privilégiez un espace dégagé, sans perturbation possible. 

Pensez également aux conditions météo : le vent fort est l’ennemi du pilote de drone ! Reportez votre vol si la météo est défavorable pour ne prendre aucun risque.

Une fois en vol, gardez toujours votre drone en vue et à une distance raisonnable. Sachez que la plupart ont une portée maximale de 1 ou 2 km. Si vous dépassez cette limite, vous allez perdre le contrôle de l’appareil.

Soyez également attentif à l’autonomie de votre batterie. Un drone perdant subitement sa charge risque de chuter ou de s’écraser. Anticipez votre retour au sol lorsque l’autonomie diminue.

Enfin, faites preuve de civisme en ne survolant pas de propriétés privées sans autorisation. Les autres usagers du ciel vous seront également reconnaissants de ne pas entraver leur route.

Location de drone : quelles sanctions en cas d’infraction ?

Malgré toutes ces précautions, un accident est vite arrivé. Il est donc important de connaître les sanctions encourues en cas d’infraction avec un drone : 

  • Le survol non autorisé : amende de 15 000 € et écoper de 6 mois d’emprisonnement
  • Non respect des règles de l’air et des altitudes de vol : amende de 15 000 € (au maximum). 

De plus, vous serez sévèrement sanctionnés si : 

  • votre drone pèse plus de 800 g mais n’est pas enregistré, 
  • son pilote n’est pas formé,
  • vous ne respectez pas la vie privée d’autrui.

Enfin, si votre drone cause des dommages, le pilote doit endosser cette responsabilité. Dans ce sens, sa responsabilité civile peut être engagée pour réparer les dégâts matériels et corporels. D’où l’importance vitale de souscrire une assurance !

Alors prudence et vigilance sont de mise pour éviter tout ennui !

Amusez-vous sans souci ! 

En suivant ces quelques recommandations, vous pourrez profiter pleinement de votre location de drone, et ramener des photos et vidéos à couper le souffle ! 

Nous espérons que ce petit tour d’horizon des règles et bonnes pratiques vous sera utile pour votre location de drone. En sommes, pilotez avec précaution et assurez-vous d’être en règle. Bon vol et belles prises de vue !

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

1 commentaires

One Comment

Laisser un commentaire
  1. Beaucoup d’erreurs et d’imprécisions qui ne garantiront ni la sécurité de vos, ni celle des tiers et des aéronefs habités… Malheureusement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.