in

Événement caritatif : comment mobiliser les participants et sensibiliser le grand public ?

Organiser un événement caritatif permet de célébrer votre organisation tout en sensibilisant à la cause et en collectant des fonds. Il offre l’opportunité de rassembler donateurs, membres du conseil d’administration et bénévoles, tout en invitant de nouveaux participants. Pour maximiser ses chances de succès, neuf conseils pratiques sont proposés dans cet article.

La mise en place d’une manifestation réussie nécessite une planification minutieuse qui commence généralement par la définition d’un objectif clair. Il faut également établir un budget réaliste, choisir un lieu adapté et développer un solide plan de communication. De même, il est souvent nécessaire d’exploiter les réseaux sociaux et les communiqués de presse. Si vous souhaitez assurer le succès de votre événement caritatif, nous vous donnons toutes les étapes et les astuces à suivre dans cet article.

Définissez un objectif de collecte de fonds aligné sur les besoins futurs de l’organisation

Dans cette première étape, le but à viser doit aller au-delà de la simple levée de deniers. En effet, il sert également à renforcer les relations et à promouvoir la mission. Vous avez alors intérêt à considérer l’événement caritatif comme une célébration de réalisations passées et des projets à venir. Utilisez les objectifs de collecte de fonds tout au long du processus d’organisation, y compris dans la commercialisation de la manifestation. Par exemple, vous pouvez mettre en avant le besoin de rassembler 100 000 euros pour doubler le nombre de repas fournis en 2020. De cette manière, vous créez une connexion significative entre les participants et la cause.

Établissez un budget en accord avec votre objectif de collecte de fonds

Après avoir défini le but à atteindre, la deuxième étape consiste à prévoir une enveloppe pour concrétiser cette vision via l’événement caritatif. Considérez les coûts liés au lieu, à la restauration, aux vendeurs, au divertissement, au marketing et aux décorations. Identifiez également les limites potentielles aux décaissements telles que la main-d’œuvre, l’établissement d’accueil ou le nombre de participants. Dans cette optique, vous avez intérêt à fixer le budget à 30 % de plus pour anticiper les imprévus.

Au lieu de dépenser de l’argent pour des divertissements traditionnels, comme engager un groupe de musique, privilégiez les activités de collecte de fonds. En plus d’amuser les invités, celles-ci contribuent également à la levée de deniers. Par exemple, organiser une vente aux enchères en direct ou par écrit pourrait générer des recettes pour la cause. Cette animation permet d’optimiser les ressources en combinant le divertissement avec des opportunités de collecte de fonds au sein de la manifestation.

Cherchez des sponsors pour votre événement caritatif

Dans cette troisième étape, ciblez des entreprises locales, des partenaires liés à votre cause et des organisations procurant des avantages au projet. Assurez-vous que leur mission s’aligne sur la vôtre et que la collaboration reflète vos valeurs. Dans la communication avec les sponsors, mettez en avant les bénéfices tels que la visibilité, l’engagement social, et la connexion avec la communauté.

Créez des paquets de parrainage détaillant ce que vous offrez en échange du soutien financier ou matériel. Les contributions en nature peuvent inclure des services, des biens ou des réductions, minimisant ainsi les coûts de l’événement caritatif. Dans tous les cas, il est essentiel de déterminer les besoins spécifiques de votre projet. Puis, choisissez soigneusement les sponsors qui peuvent répondre à ces exigences de manière efficace et économique. L’idée est d’optimiser les partenariats de parrainage afin de diminuer les dépenses. De même, il faut s’assurer que chaque bailleur contribue de manière significative à la réalisation des objectifs pour garantir la réussite du projet.

Identifiez votre public cible en fonction de l’objectif et du budget de l’événement caritatif

Si le but est la collecte de fonds, envisagez de viser les personnes de 65 ans et plus, principaux donateurs. Assurez-vous que ces derniers soient financièrement viables en estimant le don moyen attendu. Puis, personnalisez et adaptez le thème en fonction des préférences des invités, en utilisant des enquêtes ou des discussions avec les bienfaiteurs. Par exemple, vous pouvez organiser un tournoi de golf pour les individus plus âgés et une tournée des bars pour les étudiants. N’hésitez pas à intégrer les idées recueillies avec votre personnel, y compris le conseil d’administration, pour prendre une décision éclairée.

Faites attention aux détails pour concrétiser votre événement caritatif

Après le choix du thème, sélectionnez soigneusement la date et le lieu en considérant divers aspects pratiques. Tenez compte notamment de la taille, du coût, de l’accessibilité, des commodités et des licences. Ensuite, optez pour une plateforme de billetterie adaptée, gratuite et offrant des fonctionnalités automatisées. Élaborez une stratégie marketing complète en utilisant une identité visuelle forte et divers canaux de communication, incluant les campagnes sur les réseaux sociaux et l’e-mailing. Puis, anticipez les défis potentiels tels que des ventes de billets faibles ou un manque de personnel. Pour éviter les problèmes de timing, planifiez minutieusement l’événement caritatif. Après la manifestation, exprimez votre gratitude envers les participants et célébrez les résultats financiers ainsi que l’impact sur votre mission. Partagez aussi des moments forts sur les réseaux sociaux.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.