in

Tout savoir sur la convention collective évènementielle

While other people register, a mid adult volunteer reaches across the table to shake hands with a young girl. Other volunteers smile and watch.
Organiser un événement grâce à sos event

Comme son nom l’indique, la convention collective évènementielle est un accord entre plusieurs entités œuvrant dans le secteur de l’évènementiel. Ainsi, les salariés et leurs syndicats, les employeurs, et les entreprises ont signé un accord légal, connu sous l’identifiant IDCC-2717. Les salaires, les conditions d’embauche, les démissions, l’environnement de travail, la sécurité et l’assurance des salariés ont été stipulés dans cet accord. Une véritable innovation dans le monde de l’évènementiel, voici donc tout ce que vous devez savoir sur l’IDCC-2717.

Votre événement sur mesure

Impressionnez vos convives en organisant un événement à votre image. De la conférence, au lancement de produit en passant par la soirée d'entreprise, rendez ce moment inoubliable.

Convention collective évènementielle : les grilles salariales

Tout salarié œuvrant dans le secteur de l’évènementiel doit bénéficier d’une rémunération minimale équivalente au SMIC. Les entreprises qui ne respectent pas cet accord sont obligées de rembourser ses salariés dans les plus brefs délais.

Le salaire évolue ensuite en fonction des années d’expérience, et aussi des compétences de l’employé. Une augmentation de 3 % sera ajoutée au salaire brut à partir de la 3e année d’expérience. Cette majoration pourra atteindre la barre des 8 % après 8 ans d’expérience.

Le 13e mois est aussi obligatoire pour les entreprises et les prestataires ayant signé cet accord. Sous certaines conditions, les signataires peuvent aussi verser une somme supérieure au salaire brut, en guise de prime ou de récompense.

Votre événement sur mesure

Impressionnez vos convives en organisant un événement à votre image. De la conférence, au lancement de produit en passant par la soirée d'entreprise, rendez ce moment inoubliable.

Convention collective évènementielle : sécurité et conditions de travail

Cette ligne figure aussi parmi les innovations dans le secteur de l’évènementiel. Désormais, toutes entreprises, ayant une cinquantaine de salariés ou plus, devront constituer un comité de sécurité, d’hygiène, et des conditions de travail. La mise en place de cette entité se fera dans les 3 mois après la signature de la convention.

Les membres de ce comité sont les premiers responsables de l’environnement au travail. Ils seront épaulés par la direction, et les autres services de l’entreprise. Pour assurer leurs fonctions, ces membres bénéficieront de plusieurs formations, et de stages pratiques. En cas de besoin, ces formations peuvent être renouvelées toutes les 2 à 4 ans.

Pour les entreprises de grande envergure, le comité d’hygiène et de la sécurité au travail pourra collaborer avec le syndicat des employés.

Les contrats de travail

  • Les CDI : ces contrats sont les plus fréquents dans le secteur de l’évènementiel, surtout chez les salariés confirmés. Ils stipulent les conditions de travail, les salaires, les fiches de poste, et d’autres clauses en fonction de l’entreprise. Mais chaque salarié doit passer une période d’essai, de durée variable, en fonction du poste. Pour un salarié non-cadre, elle durera 1 à 2 mois. Pour un cadre supérieur, la période d’essai minimum est de 3 à 4 mois.
  • Les CDD : les contrats seront conformes aux codes du travail
  • Les contrats d’usage : ce sont des contrats spéciaux dans le domaine de l’évènementiel. Le plus souvent, ces contrats sont valables pendant un évènement. Mais les employeurs peuvent les transformer en CDD, si la collaboration se tient sur 3 à 5 évènements.

Les durées de travail

Oui, la journée d’un salarié est aussi définie dans la convention collective évènementielle. Elle durera 8 à 10 heures. Au-delà de cette durée, l’employeur doit payer des heures supplémentaires aux salariés.

Les repos quotidiens ont une durée de 11 heures consécutives. Néanmoins, cette durée peut être réduite à 9 heures. Cette réduction n’est applicable que 2 fois par semaine au même salarié.

Les semaines de travail sont fixées à 35 heures pour un salarié, et ne doivent pas excéder les 48 heures par semaine. Les repos hebdomadaires durent 24 heures consécutives, en plus des repos quotidiens.

Les congés

Un salarié pourra bénéficier de divers congés, comme :

  • Des congés annuels payés
  • Des congés spectacles
  • Des jours fériés
  • Et aussi des congés lors des situations particulières : maladies, proches malades, etc.

Cependant, un salarié pourra donner ses jours de repos à un autre salarié. Les conditions de ce don de congés sont définies en fonction des entreprises, et aussi du nombre de jours demandé.

Les mutuelles

Cette clause est sans doute la plus importante dans l’IDCC-2717. Elle englobe toutes les mutuelles d’un salarié dans le secteur de l’évènementiel. La connaissance de cette clause contribue ainsi à la bonne prise en charge en cas d’accidents de travail, de maladies professionnelles, et d’autres incidents sur le milieu professionnel.

  • Les consultations chez un médecin généraliste seront remboursées à 100 %, soit une somme de 25 euros par salarié.
  • Pour les consultations spécialisées, les remboursements avoisinent aussi les 100 %.
  • Les remboursements des verres correcteurs sont fixés à 100-200 euros. Les lentilles peuvent bénéficier d’un remboursement à 100 %.
  • Pour les soins dentaires, le remboursement varie entre 100 à 125 %

Votre événement arrive à grand pas ?

Faites appel à notre équipe de spécialistes qui se chargera de trouver les prestataires qu’il vous faut dans les plus bref délais. Un événement inoubliable en un temps record !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.