Moma Group

Moma Group : un groupe événementiel majeur et tout-terrain 

Moma Group a forgé son expertise dans plusieurs métiers de l’événementiel depuis plus de 20 ans. Le groupe continue de se développer considérablement ces dernières années et ce, de plusieurs manières. Il se consacre notamment à 4 domaines : restauration, traiteur, lieux d’événements, conseil et spectacles. 

Depuis quelques années, Moma Group est régulièrement au coeur de l’actualité événementielle. La réussite du groupe est le résultat d’un esprit partagé au sein de l’équipe : être les meilleurs. C’est cette ambition qui continue de nourrir la créativité des professionnels et donnent lieu aux meilleurs concepts. Focus sur ce qu’offre Moma Group via ses 800 collaborateurs et son PDG Benjamin Patou.

Location de Robot


L’animation parfaite pour attirer du monde sur votre stand

Moma Group : une expertise sur les tendances fortes de l’événementiel 

Lorsque Moma Group a été créée, son premier métier fut le conseil en communication événementielle. Cette activité est au centre des métiers de la firme. Moma Event est dirigée par Michel Rivet, depuis juillet 2015 et son équipe d’une quinzaine de personnes. L’agence réalise pas loin de 170 opérations chaque année articulées autour d’enjeux d’images, de vente ou de mobilisation. L’agence propose un pôle Entreprise et pôle Client et fait de la conception de lieux de vie éphémères une spécialité. 

Moma Group est également un expert de la restauration. Le groupe a ouvert 12 restaurants et bars à Paris et dans toute l’Europe en moins de 4 ans. L’offre proposée par le groupe est simple : permettre de se restaurer tout en faisant la fête. Moma Group tient à offrir une ambiance différente de chacun de ses 12 lieux de restauration festive. A Paris, les originaux Manko, Froufrou, Victoria et Noto permettent de profiter du concept. Les avis sont d’ailleurs plutôt positifs sur Google.

Avec Moma Selection, le groupe permet de louer 17 lieux différents où tenir ses événements. Ceux-ci ont des capacités d’accueil pouvant aller jusqu’à 3 500 personnes. Tous les types de lieux peuvent être privatisés, de la salle de concert au cabaret en passant par le cinéma. Moma Selection organise aussi des événements privés pour les particuliers comme les mariages ou les anniversaires. 

Les métiers de Moma Group ne s’arrêtent pas là. Le groupe vient compléter ses activités avec celle du spectacle. Il a acquis l’Opéra en Plein Air en 2011 avec Moma Culture. Moma produit désormais ses propres spectacles.

Une force de frappe économique importante   

Aujourd’hui, Moma Group est un acteur majeur du secteur de l’événementiel. Une tendance qui se confirme aussi du point de vue économique. En 2016, le groupe Barrière a acquis 48,5 % du capital de groupe. En  2018, le chiffre d’affaires du groupe a connu une progression incroyable de 20%, soit 98 millions d’euros. 

Benjamin Patou ne compte pas s’arrêter là. Le PDG de Moma vise un chiffre d’affaires de 144 millions d’euros d’ici fin 2020. Pour cela, l’homme d’affaires a investi 21 millions d’euros dans différents projets. Surtout, l’ouverture du plus grand Food Court d’Europe est dans les tuyaux. Le lieu, nommé Food Society, comptera 35 restaurants, comptoirs et bars sur 5000 mètres carrés aux ateliers Gaité à Paris. Il devait ouvrir en avril, mais la pandémie du Coronavirus a contraint le groupe de changer ses plans.  

Moma souhaite étendre le concept à tous les centres commerciaux Unibail-Rodamco-Westfield, avec lequel il a signé un joint-venture en 2018. Moma Group n’en oublie pas l’étranger. Benjamin Patou souhaite exporter certains de ses restaurants entre autres en Asie, aux Etats-Unis et aux Pays-Bas. 

Malheureusement, les grands projets du groupe ont connu une paralysie à cause de la crise du Coronavirus. Tous les chantiers pour les nouveaux restaurants étaient en arrêt. 1 200 employés se sont retrouvés en chômage technique. Malgré cela, Moma Group a tenu à soutenir les soignants pendant cette période difficile. En mars, toute l’équipe de restauration se mobilisait pour le personnel du service réanimation Babinski de La Pitié Salpêtrière. Au total, 1 500 plats ont été servis.

 

A lire également

Cvent propose de nouveaux outils pour la pandémie

Contents1.Moma Group : une expertise sur les tendances fortes de l’événementiel 2.Une force de frappe économique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *