pente glissante pour le secteur de l’événementiel

Une nouvelle pente glissante pour le secteur de l’événementiel

Ces dernières semaines, les mouvements du secteur événementiel dessinent des mouvements consécutifs en dents de scie. Tantôt les bonnes nouvelles arrivent, tantôt les mauvaises ressurgissent. Après l’annonce de la semaine dernière selon laquelle 5 000 personnes assises seront autorisées pendant les festivals d’été, c’est un peu la panique. 

Même si la tenue des festivals est une bonne nouvelle a priori, les conditions s’y afférant le sont moins. Depuis l’annonce, les planificateurs se retrouvent en position délicate. A part les festivaliers, la situation d’autres acteurs du secteur de l’événementiel ne s’améliore pas. Comme c’est le cas depuis 1 an, chacun survit comme il peut, mais d’autres n’y arrivent plus.

Les annulations reprennent dans le secteur de l’événementiel

5 000 personnes assises, ce n’est pas jouable pour la majorité des festivals. Voilà la raison pour laquelle les annulations refont surface en masse dans le secteur de l’événementiel. Au Foin De La Rue a lieu à Saint-Denis-de-Gastines en Mayenne chaque été. Prévu pour les 2 et 3 juillet prochains, le festival préfère aussi annuler.


⚽ BABYFOOT VR ⚽
L'animation futuriste qui rendra votre
évènement convivial

Dans son communiqué, l’équipe explique la démarche : “nos festivaliers, vous, ne vibrez pas à l’idée d’être assis sur une chaise face à une scène, à 1 m de vos amis, masqués, peut-être privés de la possibilité de boire ou manger pendant 10 heures”. Au Foin De La Rue préfère créer d’autres projets qui s’adapteront mieux à la situation.

Parmi les plus attendus du secteur événementiel, le salon de l’agriculture 2021, lui aussi, n’aura pas lieu. A Paris, la liste des salons annulés atteint les 300. Une situation catastrophique sur place puisque les participants aux congrès représentent une grande source de revenus commerciaux. Hôtels, restaurants et d’autres domaines souffrent de l’arrêt des événements.

Tout le monde n’arrive pas à survivre

Si certains s’adaptent ou se réinventent, d’autres n’ont plus d’autres choix que de mettre les clefs sous la porte. Cette agence d’événementiel située dans les Vosges ne fait malheureusement pas partie des rescapés de la crise dans le secteur. L’entreprise se retrouve désormais en liquidation judiciaire après avoir perdu 98 % de son chiffre d’affaires. Depuis la série d’annulations des grands événements qu’elle organisait, la situation n’a cessé d’empirer. Caroline Guery, co dirigeante de Vittel Events, regrette le manque d’écoute des pouvoirs publics. “J’ai le sentiment qu’on ne nous a pas fait confiance, comme si on ne savait pas faire notre métier “, confie-t-elle à lexpress.fr.

A lire également

organiser des mariages-tests face à la covid

Événementiel : des mariages-tests, pourquoi pas ?

Contents1.Les annulations reprennent dans le secteur de l’événementiel2.Tout le monde n’arrive pas à survivre Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via