in

Quelles sont les approches de sécurité des événements internationaux ?

approches de sécurité des événements internationaux

Les approches de sécurité représentent l’un des éléments fondamentaux de la planification événementielle post-covid. Que ce soit ici ou ailleurs, tout le monde doit s’y pencher. En France, les mesures sont claires, bien qu’elles ne fassent pas l’unanimité auprès du public et des organisateurs. Cette fois, voyons comment s’y prennent les événements internationaux.

Meetingsnet s’est basé sur deux événements aux Etats-Unis : la Corporate Event Marketing Association (CEMA) à Phoenix, en Arizona, et Cvent Connect à Las Vegas, dans le Nevada. Le site décrit les approches de sécurité ainsi que les autres mesures prises au cours de ces manifestations. Nous avons trouvé cela enrichissant et avons décidé de traduire les grandes lignes pour vous.

Approches de sécurité : entre vaccination et format virtuel

En ce qui concerne la CEMA, les premières approches de sécurité concernaient évidemment la prévention de la propagation de la Covid-19. A l’aide de l’application Health Pass by CLEAR , chaque participant devait fournir une preuve de vaccination avant de s’identifier. La solution alternative était le passage d’un test rapide sur place. Seul un résultat négatif garantissait l’entrée. Les masques, quant à eux, n’étaient pas obligatoires.

Cvent Connect a commencé sa campagne de mobilisation plus tôt en envoyant un SMS par jour aux participants : avez-vous de la fièvre ? Avez-vous été exposé à la Covid ? etc. Si la personne répondait “non” à toutes les questions, elle recevait un symbole vert sur son téléphone. Il suffisait qu’elle le montre à l’entrée pour avoir accès à l’espace événementiel. Néanmoins, le port de masque faisait partie des approches de sécurité intérieures du Nevada quelques jours avant l’événement. Cela était donc obligatoire.

pass sanitaire international

Engagement du public virtuel

La mise à disposition d’un format online fait partie des approches de sécurité les plus répandues du moment. Les planificateurs préfèrent miser sur l’hybride puisque tout le monde n’est pas encore convaincu de vouloir assister à nouveau en présentiel aux sessions. 

Pour CEMA, il s’agissait plus d’une diffusion en direct de l’événement en ligne. Les organisateurs ont privilégié le public en personne, bien qu’ils aient répondu à quelques questions des participants virtuels. Du côté de Cvent Connect, l’engagement était au rendez-vous. Le public en ligne a pu profiter de plusieurs sessions de networking et des démonstrations de produits. Les planificateurs ont également mis en ligne le contenu à la demande au fur et à mesure de l’avancement du programme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.