in

BMA House enquête sur l’intention de miser sur les réunions hybrides

BMA House enquête sur l’intention de miser sur les réunions hybrides

Pendant le mois d’avril, BMA House, site événementiel de renom au Royaume-Uni, a lancé une enquête en ligne auprès de 229 répondants. 79 parmi eux sont des organisateurs événementiels et 150 des délégués à l’événement. Cette étude a démontré que 45 % de ces entités ont l’intention d’augmenter le nombre de réunions hybrides. Le confinement ainsi que la totalité de la situation liée au Coronavirus a fortement influencé le marché. 

Dans le secteur événementiel, la reprise des événements en plein air s’avère assez difficile contrairement à celle des conférences, réunions et expositions. Ces derniers étants les catégories d’événements que reçoit principalement le BMA House, l’enquête s’y est majoritairement focalisée. 

BMA House publie des chiffres qui reflètent les futurs changements dans l’événementiel

A cause du Coronavirus, les planificateurs d’événements ont dû s’adapter. Une partie opte alors pour le format virtuel qui s’avère assez pratique pour les participants. Les organisateurs y ont découvert certaines opportunités également. Ce qui a amené le BMA House à définir les conséquences de cette nouvelle pratique sur les événements à venir. 

Présentation parrainée sponsors BMA House

Les réunions en ligne sont plus demandées. De plus, avec ce format, les planificateurs ne sont pas obligés d’annuler en cas de souci typique d’une pandémie. 73 % des organisateurs disent donc oui pour une augmentation des réunions en ligne. Du côté des délégués, 89 % déclarent une augmentation de leur participation à ce type de d’événement. 

Puisque 45 % des planificateurs envisagent également d’accroître le format hybride de leurs réunions, 31 % des délégués confirment qu’ils y participeront. Même si l’expérience en face à face demeure unique, une majorité des délégués prévoient de diminuer leur présence en personne. Par rapport à cela, le BMA House confirme que 39 % des organisateurs réduiront le nombre d’événements en face à face. En contre-partie, seulement 3 % des organisateurs et 0 % des délégués s’attendent à une augmentation de ce type de manifestation.

« Ces chiffres représentent un changement radical et significatif pour notre industrie, mais pas un changement inattendu », commente Kat Winfield, responsable de site à BMA House. Le COVID-19 a démontré que plusieurs possibilités peuvent se réaliser en ligne. Selon elle, les événements et les réunions auront toujours lieu. Ils se présenteront sous différents formats et incluront une gamme de nouvelles technologies, mais les gens veulent toujours se rencontrer. Ils souhaitent échanger des idées et développer des amitiés et des relations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.