in

L’événementiel soutient l’incitation vaccinale

vaccination obligatoire

Le 4 décembre dernier, l’UNIMEV a signé un communiqué commun avec l’UMIH, GNI, USC et COSMOS sur l’incitation vaccinale. Ensemble, ils représentent les secteurs HCR, sport et tourisme. Tous sont concernés par toutes les décisions pouvant impacter les rassemblements. Ils sont également responsables de la sécurité de leur public et doivent prendre des mesures en conséquence.

La France compte 8 334 133 cas de contamination et 120 832 décès liés au coronavirus depuis la pandémie. La nouvelle vague Delta empire la situation et celle Omicron pointe déjà le bout de son nez. Les secteurs les plus touchés par le confinement et l’arrêt des activités parlent d’une même voix afin d’éviter le pire. Pour eux, le gouvernement devrait accélérer sa stratégie d’incitation vaccinale.

L’incitation vaccinale garderait le public en sécurité

Après l’arrêt des activités pendant quasiment 18 mois, les secteurs HCR, monde de la nuit, événementiel, sport, loisirs et tourisme se trouvent encore dans une situation fragile. Lourdement frappés par la crise, ils commencent à peine à remonter la pente. Même si la reprise a été effective depuis le mois de juin, les principales activités n’ont eu lieu qu’à partir de septembre. Face à l’augmentation des cas de contamination avec les nouvelles vagues, ces professionnels incitent le gouvernement à accélérer leur incitation vaccinale.

La situation financière, mais aussi psychologique étant toujours précaire pour eux, ils ont du mal à faire face aux difficultés liées aux approvisionnements et à l’emploi. N’oublions pas non plus l’endettement très lourd qui pèse sur eux puisqu’ils doivent rembourser les PGE dès mars 2022. De nouvelles restrictions pour lutter contre la Covid-19 seraient donc insupportables pour eux. La meilleure solution demeure l’incitation vaccinale afin de limiter au maximum la propagation du virus.

Dans le communiqué, les signataires soulignent que l’incitation vaccinale permet aujourd’hui de garder une longueur d’avance dans la lutte contre la propagation du coronavirus. Cette stratégie protège également des vies et préserve l’économie. Les personnes non vaccinées se trouvent confrontées à un risque d’hospitalisation 9 fois plus élevé que les personnes vaccinées. A l’approche des fêtes de fin d’année, l’événementiel et ses secteurs latéraux ont besoin de maintenir une activité la plus normale possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.