in

Les événements deviennent plus écoresponsables en France

événements écoresponsables

Devenir écoresponsables figure parmi les défis des événements depuis des années. Malgré la crise, les défenseurs de l’environnement n’ont cessé d’intensifier leurs efforts. En cette période où les activités reprennent, les bonnes habitudes ne sont pas à oublier pour les planificateurs. Mieux encore, elles s’intensifient. De nouvelles pratiques et initiatives viennent renforcer celles déjà adoptées.

Nouvelle hors charte des événements écoresponsables au cours de cette semaine : Comexposium se libère enfin de sa procédure de sauvegarde. Ayant eu de grandes difficultés à survivre à la crise, cette agence qui figurait pourtant dans le top 3 mondial s’est retrouvée avec 580 millions d’euros de dettes. Selon challenges.fr, le tribunal de commerce de Nanterre a validé son plan de sauvegarde le jeudi 7 octobre dernier. L’agence dispose désormais de 10 ans pour payer ses dettes. Un soulagement qui lui permet de “reprendre ses activités en douceur”. 

Nouvelles initiatives pour des événements écoresponsables

Afin de favoriser la tenue des événements écoresponsables, Bird Office a signé son partenariat avec la fondation Goodplanet. En unissant leurs forces, ces deux organisations créent le premier calculateur servant à estimer l’émission de carbone lors des manifestations. Cela inclut les déplacements, les matériaux, les services, la restauration, l’hébergement… Même si la plateforme de lieux événementiels professionnels suit déjà une démarche RSE, elle souhaite aller plus loin dans la préservation de l’environnement.

Dans la même perspective, à Castelnau-le-Lez, en Occitanie, une charte pour des événements écoresponsables voit le jour. A Montpellier Méditerranée Métropole, la “Charte relative à l’organisation d’événements et manifestations responsables” est déjà en place. Un référentiel du même type sera proposé aux associations et autres opérateurs événementiels à Castelnau-le-Lez.

Pour la ville, les événements éphémères doivent être écoresponsables pour éviter leurs répercussions négatives sur le long terme. La charte encourage les bonnes pratiques à adopter en amont pour que les planificateurs revoient l’éco-conception de leurs projets événementiels. Choisir des lieux accessibles via des transports en commun, réduire les impacts sonores, supprimer les plastiques jetables sont quelques exemples de changements à adopter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *