in

Le festival australien FOMO est en cours de liquidation

FOMO Festival en liquidation

Si abandonner un projet événementiel est un choix difficile pour certains, cela est désormais une obligation en ce qui concerne les porteurs du FOMO festival. Ce grand événement australien a été mis en liquidation il y a quelques semaines. En tout, il laisse près de 5 millions de dollars à ses créanciers. Les organisateurs, eux, n’ont pas fait d’annonce officiel à ce jour. 

Soulignons que cet effondrement du festival FOMO n’est aucunement lié à la crise du Coronavirus, même s’il se déroule en cette période. L’événement a encore eu lieu en janvier, avant la mise en place des restrictions sanitaires. Plusieurs villes l’ont accueilli, à savoir Brisbane, Sydney, Melbourne et Adélaïde. De plus, il s’avérait être un succès avec ses 10 500 participants.

Le FOMO festival endetté jusqu’au cou

Rappelons qu’à ses débuts, le FOMO festival s’alignait parmi les petites manifestations à Brisbane. C’était en 2016. Au cours des dernières années, il est devenu un des festivals les plus attendus en Australie. De grandes stars internationales comme Nicki Minaj, SZA et Post Malone y ont déjà fait les gros titres.

La dernière édition, au mois de janvier de cette année 2020, demeurait spectaculaire. Malheureusement, des documents déposés auprès de l’Australian Securities and Investment Commission révèlent que Fomo Festival PTY LTD doit 148 540,43 dollars à trois créanciers partiellement garantis. A cela s’ajoutent près de 5 millions de dollars à des créanciers chirographaires. Ces derniers se composent sans doute d’artistes, de promoteurs musicaux et de sites de spectacles.

Selon les documents, l’entreprise a moins de 4 000 dollars en espèces à la banque et 5 000 dollars en autres actifs. Les liquidateurs, le groupe Hall Chadwick, vont maintenant commencer à enquêter sur les affaires de la société. Cela devrait répondre à la question : où est passé l’argent du festival ?

Bien que sa chute n’ait rien à avoir avec la crise du COVID-19, FOMO est le premier grand festival à s’effondrer dans cette période périlleuse pour l’événementiel. Tous les comptes liés à FOMO sur les réseaux sociaux ont été supprimés. Les organisateurs de l’événement, Jess et Anand Krishnaswamy, n’ont pas émis de commentaires jusqu’à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.