in ,

Organiser un festival du film hybride, c’est possible !

Organiser un festival du film hybride

Un festival du film en format hybride est incontestablement inhabituel, mais pas impossible. S’il faut faire le choix entre opter pour cette nouvelle option et l’annulation, les planificateurs préfèrent la nouveauté. Même si, comme le virtuel il y un an, il faudra encore apprendre pour maîtriser l’hybride, c’est un défi qu’ils sont prêts à relever.

En tout cas, c’est ce qu’ont prouvé les organisateurs de l’Atlanta Jewish Film Festival en déclinant leur événement à l’hybride. Pendant 12 jours, projections virtuelles, conversations et d’autres composants pour l’assistance en personne se succédaient. Un bel exemple qui serait d’une grande aide pour tous les aspirants au même concept en France.

Les leçons à tirer de ce festival du film au format hybride

Puisque se rencontrer en face à face devient difficile, il est essentiel de tirer meilleur parti de tous les autres moyens à disposition. Voilà pourquoi le festival du film à Atlanta, bien avant de décider de mettre en place un événement hybride, organisait une série de webinaires et de podcasts. Le but était d’engager la communauté tout au long de l’année. Ce qui a grandement contribué à la réussite de l’événement au nouveau format par la suite.

Les utilisateurs apprécient fortement le contenu à la demande. En tenant compte de cet aspect, le festival du film a mis les projections online à disposition du public pendant 48 heures. Une flexibilité pratique pour les participants et que les planificateurs ont aussi appliquée pour les questions-réponses. Les conversations sont disponibles à tout moment.

Mais la plus grande réussite de ce festival du film à Atlanta est certainement sa programmation simultanée en virtuel et en direct. Pour ce dernier aspect, le public pouvait profiter de l’événement en format drive-in pendant 3 nuits de projections. Les VIP qui préféraient rester chez eux avaient droit à des “festival-in-box”, des boîtes contenant des friandises, des goodies et même un livre de recettes locales.

Organiser un festival du film hybride

L’Atlanta Jewish Film Festival a réellement compris qu’opter pour l’hybride, c’est prendre part au changement de l’industrie. D’ailleurs, pour réussir dans le nouveau monde post-covid, tous les acteurs de l’événementiel devraient être prêts à en faire autant : changer

Evidemment, le refrain reste inchangé en ce qui concerne l’engagement. En assurant cet aspect, vous mettez un pied vers la réussite. Votre public doit participer pour se sentir impliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.