in

Relance des réunions et des voyages : de nouvelles données disponibles

Relance des réunions et voyages : nouvelles données

I-Meet et GBTA publient des données sur les possibilités de relance des industries de réunions et de voyages. A savoir qu’I-Meet représent une communauté en ligne de professionnels des réunions d’entreprises, d’associations et de tiers. La Global Business Travel Association, quant à elle, regroupe les professionnels du voyage.

Les informations de ces deux entités permettent d’établir un calendrier provisoire pour la reprise des voyages d’affaires et des réunions en direct. Sans oublier que les restrictions sont un des principaux freins au développement des événements internationaux. GBTA et I-Meet ont effectué ces enquêtes pour que les professionnels puissent se préparer pour la reprise dès à présent.

La relance des réunions et des voyages ne se fera pas d’aussi tôt

I-Meet a effectué un sondage auprès de ses membres pendant 7 semaines successives. L’enquête compte 1 500 répondants. En général, les réponses concluent qu’il n’y aura pas vraiment de relance des réunions jusqu’en septembre. Seulement 4 % estiment que la reprise débutera en juin et juillet. 12 % s’y attendent pour le mois d’août.  

Ces chiffres révèlent également une baisse considérable de l’optimisme dans le secteur. Après des mois sans contrats, les professionnels ne s’attendent pas à une relance des réunions dans un futur proche. Au cours de son enquête de la semaine du 6 avril, I-Meet recevait encore 24 % de réponses espérant une reprise en juin.

données sur la relance des réunions 

La possibilité de se rendre aux événements se classe en tête de liste des paramètres pour la relance des réunions. Selon GBTA, 56 % des entreprises ont cessé tous les voyages d’affaires et 37 % n’autorisent que certains voyages essentiels. Cependant, il existe un véritable espoir pour l’avenir. 

Un sondage GBTA réalisé du 13 au 15 mai révèle qu’un grand pourcentage d’entreprises envisagent au moins de mettre fin à leur gel des voyages. 28 % d’entre elles envisagent de reprendre les allers-retours dans un avenir proche. 44 % ont la même idée, mais ne possèdent aucun plan précis. 16 % préfèrent garder leur position actuelle et 12 % sont encore incertains. 

Le GBTA a aussi entamé un songe. Ce dernier a reçu 1 705 réponses dans le monde. D’après les résultats, Une majorité de gestionnaires de voyages (62 %) pensent que la plupart des employés seront prêts à voyager une fois les restrictions levées. Evidemment, de nouvelles normes de sécurité sanitaire seront à appliquer. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.