in

La reprise de l’événementiel en France avance positivement

évolution de la reprise de l'événementiel en France

L’événementiel poursuit son chemin de reprise en France. Si le départ était assez difficile pour tous les opérateurs, tout le monde commence à prendre le rythme. Certains fonctionnent encore avec un budget limité, mais la crise est déjà derrière eux. Les professionnels de l’industrie optent désormais pour une vision positive, avec des initiatives tournées vers l’avenir.

Depuis la reprise de l’événementiel en France, l’ensemble de la communauté du secteur en a vu de toutes les couleurs. Certains ont annulé à nouveau leurs événements, d’autres ont dû se diversifier dans leurs activités. Les plus audacieux comme Vivatech embrassent le nouveau monde en se lançant dans le tout nouveau format qu’est l’hybride. D’ailleurs, plusieurs planificateurs songent désormais à prendre la même route. Les différentes phases du plan de relance du gouvernement ont été suivies à la lettre. Autant de paramètres qui ont mené les professionnels au stade où ils sont à présent.

Reprise de l’événementiel en France : les professionnels restent optimistes

La fin des subventions de l’Etat a également marqué la reprise de l’événementiel en France. Un véritable choc pour les entrepreneurs. L’industrie des événements reste parmi les secteurs prioritaires. Cependant, les nouvelles mesures ne sont pas encore en vigueur. Les professionnels doivent alors s’adapter en conséquence et “faire des miracles”, comme ce fut le cas au cours de la crise.

Cette fois, ils ne flanchent pas. L’abandon ne fait plus partie du vocabulaire de l’événementiel en France en cette période de reprise. Pour y remédier, les différents prestataires jouent leurs relations et optimisent leur promotion afin de renflouer les caisses. Ils mettent des stratégies en place puisque les prochains mois seront déterminants pour leur avenir.

La reprise de l’événementiel en France est également marquée par les préparatifs de l’olympiade de Paris 2024. Plus que jamais, le comité d’organisation doit démontrer ses capacités de gestion budgétaire. A ce stade, la négociation avec les partenaires est encore en cours. Des sponsors de renom et de taille sont incontournables afin d’assurer les coûts de réalisation de cette manifestation sportive d’envergure mondiale.

De son côté, GL Events continue sa lancée de reprise en France, mais également à travers l’événementiel international. Selon Capital, le chiffre d’affaires du groupe atteint aujourd’hui les 437,8 millions d’euros. Cela équivaut à une croissance de 19,2% par rapport à l’an dernier. Notons cependant qu’il s’agit d’un niveau de -48,5 % comparé aux chiffres avant la crise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.