in

Reprise de l’événementiel : où en sont les professionnels ?

planificateur événementiel

La reprise s’annonce pleine de défis pour les professionnels de l’événementiel. Après plus d’un an d’inactivité, ils doivent désormais faire face aux différentes restrictions et aux nouveaux protocoles de santé. Pour certains, c’est déjà mieux que rien, pour d’autres, la situation n’est pas encore propice pour la relance.

Le pass sanitaire affecte également les affaires. Certains professionnels le considèrent comme une opportunité en cette période de reprise. D’autres voient cela comme un frein à la liberté de leur public. Autant d’idées qui divergent. Mais quelle est la situation actuelle du secteur dans ce cas ? Faisons le point de la semaine.

Les professionnels font de leur mieux pour que la reprise se passe bien

Ce qui est sûr, c’est que tous les professionnels font tout ce qui est en leur pouvoir pour que cette reprise se déroule sans accroc. Malheureusement, rien n’est tout rose, les difficultés viennent entraver leurs plans. Depuis le 21 juillet, le pass sanitaire est désormais obligatoire pour tout rassemblement regroupant plus de 50 personnes dans les lieux de loisirs et culturels. Si des professionnels n’ont pas encore fini leur deuxième dose de vaccin, ils peuvent poursuivre la reprise en se faisant tester régulièrement.

Cette nouvelle pratique ne met pas tout le monde d’accord, le public y compris. Ce fut le cas lors du festival au Pont du Rock à Malestroit (Morbihan). Les organisateurs ont fait de leur mieux pour organiser l’événement au cours des trois derniers mois. Le pass sanitaire a malheureusement fait chuter les ventes de billets au cours des derniers jours. Les 5 000 personnes autorisées et escomptées étaient loin d’être au rendez-vous au cours de la soirée d’hier. Une véritable déception pour ces professionnels qui ont pourtant fourni tous les efforts nécessaires pour la reprise.

Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. Le Festival de Carcassonne 2021, lui, affiche complet pour les deux concerts de Francis Cabrel aujourd’hui et demain. Pour leur reprise, les professionnels staff de ce festival suivent également à la lettre les directives gouvernementales : port du masque obligatoire, test PCR ou antigénique négatif de moins de 48 h… Cependant, les auto-tests (salivaire) ne sont pas acceptés. Une zone de dépistage est même disponible. En cas de test positif dans les 48 h, le festival rembourse le billet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.