reprise des événements en France

Comment se passe la reprise des événements en France ?

En ces temps de reprise, les téléphones des planificateurs d’événements sonnent à nouveau, enfin ! Les sites événementiels recommencent à avoir des week-ends bookés. Le mois de juin signe le premier pas du retour des manifestations. Les organisateurs de festivals, de salons et bien d’autres préparent des concepts dignes des retrouvailles de la communauté de l’industrie.

Malgré cet élan d’optimisme, cette reprise des événements ne s’annonce pas du tout facile. Bien qu’il soit très important d’avancer avec positivisme, certains opérateurs n’y arrivent pas. Leur situation est trop instable pour qu’ils puissent profiter de ce nouveau départ. Heureusement, ceux qui en ont les moyens peuvent déjà relancer l’industrie.

Reprise des événements : entre enthousiasme et crainte

Selon une enquête de Terre-net.fr, 46,3 % des agriculteurs sont désormais prêts à se rendre au sein d’un salon agricole. Après les annulations consécutives, ils sont prêts à renouer avec la communauté événementielle. Parmi les événements destinés à ce secteur qui entament la reprise, on compte Space, Innov Agri, Culturales ou encore le Sommet de l’élevage.

Du côté de Lyon, les incertitudes persistent, mais n’empêchent pas d’agir. Le Lyon BD Festival aura bel et bien lieu les 12 et 13 juin prochains. Comme le reste de l’industrie, le neuvième art s’adapte aux nouveaux protocoles sanitaires. Néanmoins, une programmation diversifiée se prépare : concerts, conférences, rencontres, expositions, etc.

ANIMATION BABYFOOT VR

Idéal Euro 2021 ⚽

Du 15 au 17 juillet, le World Festival Ambert accueillera un public debout dans le Puy-de-Dôme, comme cela a toujours été le cas. Cependant, les organisateurs ont pris des mesures afin d’assurer la sécurité du public. L’espace a été agrandi et atteint désormais les 9 000 m². Ce qui permet à 2 250 spectateurs de se réunir chaque soir. Comme le plan de déconfinement le stipule, un pass sanitaire est obligatoire à l’entrée. Le port de masque est également incontournable. En ce qui concerne la restauration, elle se limite dans un périmètre restreint avec des places assises.

D’autre part, le délégué général de l’Unimev, Frédéric Pitrou, confie à francetvinfo que la vraie reprise ne sera pas avant le mois de septembre. “Il est sûr que si les aides diminuent sur la pente qui nous a été présentée par le gouvernement, il va y avoir de la casse à la fin. Il y a un gros risque, notamment pour les petites structures qui ont les reins moins solides jusqu’ici”, ajoute-t-il.

D’ailleurs, c’est là que se pose le problème. Plusieurs professionnels de l’événementiel se sont endettés en essayant de survivre à la crise. Cela signifie qu’ils n’ont donc pas de fonds pour la reprise des événements. Ils ne disposent ni des marges ni de l’assurance nécessaire pour mener leurs projets. 

A lire également

Comment organiser un salon attractif conseils

Situation de l’événementiel : l’avis des exposants

Contents1.Reprise des événements : entre enthousiasme et crainte Depuis la crise liée au Coronavirus, l’avis …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via