in

Contrat hôtelier : comment se protéger des changements de derniers moments ? 

contrat hôtelier

En ce moment, il est nécessaire de prendre des précautions si votre contrat hôtelier a été rédigé avant ou pendant la pandémie. En effet, actuellement, il y a une hausse considérable de demande d’espace pour les groupes. Ce phénomène fait grimper les tarifs. Simultanément, les annulations unilatérales par les hôtels deviennent courantes. Malheureusement, dans ces cas, les organisations hôtes ne sont souvent pas bien protégées par leurs contrats. Comment alors se protéger des changements de derniers moments sur les contrats hôteliers ? 

Contrat hôtelier : les facteurs qui incitent ses changements de derniers moments

Avant la pandémie, certains hôtels prétendaient avoir fait une double réservation par accident. Ils préviennent ainsi leurs clients qu’ils devaient déplacer l’événement dans un autre établissement de la même ville. Ce n’est pas le même cas dans cette période post-pandémie. Les établissements qui ont passé des contrats avant la pandémie, surtout quand les tarifs étaient bas par rapport au marché actuel, ils annulent tout simplement les réservations pour prendre une autre affaire plus bénéfiques

Les dommages-intérêts

Les contrats de réunion n’empêchent pas l’annulation. Ils la permettent plutôt sous réserve de l’obligation pour une partie de payer des dommages-intérêts pour annulation. En outre, ces contrats hôteliers sont déséquilibrés la plupart du temps. Ils contienent une clause de dommages-intérêts liquidés protégeant l’hôtel si le groupe annule. Cependant, cette clause refuse au groupe un recours similaire si l’hôtel se retire d’un accord.

Autre chose importante : les dommages-intérêts augmentent au fur et à mesure que la date d’annulation se rapproche de la date de la réunion.

Nécessité d’un contrat hôtelier plus équilibré

Les organisateurs événementiels ont besoin d’une meilleure clause que celle décrite précédemment pour être plus équilibré. Dans les meilleurs des cas, les contrats hôteliers doivent inclure une clause mentionnant un montant spécifique pour la perte de la bonne volonté de vos participants en tant que dommages-intérêts liquidés pour le groupe organisateur. En effet, les participants seront mécontents s’il est question de déménager à la dernière minute. Ce paramètre est également à prendre en compte dans le contrat hôtelier. Les organisateurs doivent ainsi recevoir un certain montant pour la perte de clientèle.

Contrat hôtelier : apport de la technologie

Il serait fort appréciable d’élaborer des contrats reconnaissant que la technologie moderne permet aux deux parties de déterminer leurs dommages réels découlant d’une annulation. De nos jours, il existe des outils technologiques qui permettent de déterminer à la virgule près quelles sont les pertes de chaque côté. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.