in

Réinvention des événements : il est temps !

réinvention des événements

La réinvention des événements devrait être un défi important à relever selon Denzil Rankine et Marco Giberti. Le premier est le président exécutif d’AMR International et le second fondateur et PDG de Vesuvio Ventures. Ensemble, ils co-écrivent un livre intitulé “Reinventing Live », un guide à destination des planificateurs pour le nouveau monde. L’ouvrage date de décembre 2020.

A eux deux, ces professionnels comptent plus d’une trentaine d’années d’expérience dans l’industrie de l’événementiel. S’il y a bien une chose qu’ils ont comprise au cours de la crise, c’est que les événements ont besoin d’une réinvention. Les changements sont là, mais il en faut encore plus.

La réinvention des événements nécessite un changement majeur

C’était au cours d’un webinaire organisé par TSNN que les deux auteurs et acteurs de l’industrie se sont exprimés sur le sujet de la réinvention des événements. Pour Rankine, le message est clair : “ne laissez pas une bonne crise se perdre. » Même si les annulations et les longs mois sans événements étaient difficiles, il est temps de se relever plus fort que jamais. Covid-19 était sans doute le plus grand défi de l’industrie depuis des décennies. Une nouvelle ère commence désormais.

Dans ce sens, Rankine précise que si un événement ressemble à sa dernière édition en 2019, c’est que cela est un mauvais signe. Le fait est que cela signifie que les planificateurs ratent une opportunité d’innovation. “Toute cette industrie doit subir un changement culturel majeur. C’est une erreur de penser que vous êtes purement un organisateur d’événements. Vous devez vous considérer comme autre chose”, souligne-t-il.

La réinvention des événements commence par la suppression de leur classification selon les auteurs de “Reinventing Live”. Les termes virtuel, hybride et en personne ne devraient plus être utilisés. Les planificateurs devraient maintenir l’engagement avec le public toute l’année grâce à un mélange de contenu numérique et en face à face.

Giberti soutient que la technologie est au cœur de la réinvention des événements. Elle permet une innovation rapide de l’industrie et apporte un retour sur investissement conséquent pour les opérateurs. Selon lui, le face à face est pertinent pour certains aspects, mais pour d’autres, le numérique peut être plus efficace. Il est temps que la communauté événementielle arrête la guerre entre les formats, “il ne devrait pas y avoir de distinction entre hors ligne et en ligne dans le monde des événements”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.