in ,

Coupe du monde 2022 : les villes de France qui vont boycotter l’événement

Coupe du monde 2022

Le 20 novembre débutera au Qatar la coupe du monde de football. À cette occasion, plusieurs villes de France décident de n’installer ni fan zone, ni écran géant pour suivre cet événement. Les raisons évoquées de ce choix sont diverses, allant d’un « Non-sens écologique », au souci de faire de preuve de « sobriété énergétique » en passant par une volonté politique. Paris, Toulouse, Marseille, Strasbourg, Bordeaux et Lille, décident de ne pas soutenir cet événement sportif planétaire.

Coupe du monde 2022 : Paris boude l’événement

Paris l’a annoncé lundi soir. L’adjoint chargé des sports, Pierre Rabadan, explique les raisons de ce choix. La première tourne autour des conditions d’organisation englobant l’aspect environnemental et social. La seconde est la temporalité. Selon lui, la ville ne prévoit en aucun cas d’installer des écrans en plein air au mois de décembre.

Coupe du monde 2022 : Toulouse boycotte l’événement

A Toulouse, le maire LR Jean-Luc Moudenc évoque un souci d’intérêt pour le public. Selon lui, organiser des retransmissions de matchs en extérieur et pendant la préparation des fêtes de fin d’année n’intéressera pas le public. Il ajoute également un problème de coût lié à l’installation et la location d’un grand écran sur l’espace public. Sans oublier les coûts sur la dépense d’énergie.

Coupe du monde 2022 : Aveyron ne cautionne pas l’événement

Dans l’Aveyron, les raisons de ce boycottage sont d’ordre plus politique. Le maire LREM Christian Teyssèdre dit ne pas cautionner l’organisation de cette compétition dans ce pays. Il continue que “le football n’est qu’argent”. De ce fait, la ville de Rodez ne se mêlera pas à ça.

Coupe du monde 2022 : Lille ne soutient pas l’événement

A Lille, il n’est pas question de décorer la ville aux couleurs d’un événement qu’elle ne soutient en aucun cas. La maire socialiste Martine Aubry évoque des raisons de non-sens au regard de l’environnement, du sport et des droits humains.

Coupe du monde 2022 : Strasbourg ne cautionne pas l’événement

A Strasbourg, le boycott est sans équivoque. Au micro de France 3, la maire écologiste Jeanne Barseghian dit qu’il est impossible de ne pas entendre les alertes des ONG. En effet, elles dénoncent l’exploitation et les abus et des travailleurs immigrés. Un rapport de l’Organisation internationale du travail indique que 50 travailleurs sont décédés sur les chantiers.

Coupe du monde 2022 : Marseille ne soutient pas l’événement

A Marseille, le maire socialiste, Benoit Payan, dit que la Coupe du monde s’est progressivement transformée en catastrophe environnementale et humaine. De ce fait, engagée à la construction d’une ville plus verte, Marseille ne peut contribuer à la promotion de cette Coupe du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.