Accueil / Lieux et sites / Vestiville : festival annulé, escroqueries et gaz lacrymo… un fiasco total
Vestiville

Vestiville : festival annulé, escroqueries et gaz lacrymo… un fiasco total

Le festival Vestiville en Belgique a tourné au cauchemar pour les spectateurs. Concerts annulés, festivaliers refoulés avec des gaz lacrymogènes, nombreuses escroqueries, etc.

Voici ce qui ressemble au fiasco du Fyre Festival version européenne. 3 jours de festival, des têtes d’affiche alléchantes, des villas de rêve, un espace réalité virtuelle, une zone de massage, etc. Arrivés sur place les festivaliers, qui ont payé très cher, ont vite déchanté face à l’annulation et se sont rendu compte de l’ampleur de l’escroquerie et que les organisateurs étaient en fuite. Explications sur ce fiasco XXL.

Vestiville est il le Fyre Festival européen ?

Le festival devait se tenir du 28 au 30 juin dernier dans la ville belge de Lommel. Les organisateurs avaient prévu des stars comme Cardi B, A$AP Rocky, Migos, Future, Jason Derulo ou bien encore Maître Gims parmi la programmation du festival. En plus d’une programmation de rêve, les organisateurs avaient annoncé un espace de réalité virtuelle, un autre de massage mais encore des démonstrations de sports extrêmes, etc. Pour les logements du festival qui devait s’étaler sur 3 jours, les organisateurs du Vestiville avaient aussi annoncé du rêve.

Le festival proposait soit des tentes soit encore des « villas modernes avec jardin privé et piscine commune ». Ces villas pour 4 à 8 personnes, étaient vendues entre 800 et 1.500 euros avec des photos alléchantes. La réalité était bien différente. Il s’agissait, en réalité, de maisonnettes sales et rustiques, sans WiFi et la piscine était fermée. Les « villas » vendues à 1.200 euros sont normalement louées au prix de 330 euros les 3 jours.

Les festivaliers repoussés avec des gaz lacrymogènes

Lorsque les festivaliers se sont rendus sur le lieu des concerts, ils ont trouvé porte close. Certains ont forcé l’entrée. Lorsque l’annulation du festival a été annoncée, les forces de l’ordre ont dispersé les festivaliers en colère avec des gaz lacrymogène. Pire encore, les navettes permettant de relier le festival aux logements ont, elles aussi été annulées. Un trajet à pied de plus d’une heure et demi.

Les organisateurs ont, de leur côté, pris la fuite et tenté de justifier maladroitement le fiasco de cette annulation faisant porter la responsabilité sur un festival concurrent. En réalité, c’est le maire de la ville qui a ordonné l’annulation pour cause de problèmes de sécurité et des problèmes sur l’infrastructure que les organisateurs avaient pourtant promis de régler. Les deux principaux organisateurs du Vestiville ont pris la fuite mais ont été arrêtés et sous enquête judiciaire.

Vestiville : une vaste escroquerie ?

Les organisateurs du Vestiville ont promis de rembourser les personnes ayant acheté un billet. Cependant, aucune précision n’a été apportée sur un éventuel remboursement des logements ou bien encore des avances faites pour les paiements avec bracelet. Des nombreux fournisseurs et opérateurs assurent ne pas avoir été payés. Un coup dur aussi pour l’image de la ville de Lommel qui s’est portée partie civile contre les organisateurs. Selon Peter Vanderkrieken de a municipalité belge : « La ville veut pouvoir avoir accès au dossier judiciaire et récupérer les coûts engendrés par l’annulation de l’événement ». Le responsable politique local ajoute ensuite : « Avec l’annulation, nous avons dû fournir de la nourriture, du matériel et des douches aux festivaliers lésés ».

Une enquête est en cours et de nombreuses zones d’ombre existent toujours. L’enquête pourrait durer un certain temps. Les deux principaux organisateurs ont été entendus par la police et remis en liberté. Différentes preuves de ce qui ressemble à une escroquerie ont été mises en évidence. Beaucoup font une comparaison avec l’énorme escroquerie du Fyre Festival.

Sources & crédits Source : https://www.numerama.com/business/531894-concerts-annules-gaz-lacrymo-organisateurs-en-fuite-un-festival-belge-tourne-au-fiasco.html - Crédit : Numerama

A lire également

BFM Busniss évènementiel

BFM Business compte doubler son chiffre d’affaires grâce à l’événementiel

Contents1.Vestiville est il le Fyre Festival européen ?2.Les festivaliers repoussés avec des gaz lacrymogènes3.Vestiville : une vaste …