Accueil / Décors et stands / Le géant du luxe Louis Vuitton investit le Printemps
Printemps Louis Vuitton

Le géant du luxe Louis Vuitton investit le Printemps

La grande maison de luxe parisienne sera l’invitée d’honneur du magasin Le Printemps femme du 15 mars au 5 mai prochain, dont elle investira l’atrium de façon originale et chatoyante.

La « locomotive » du groupe LVMH, dont les ventes ont largement dépassé les 10 milliards d’euros en 2018, sera de nouveau présente dans les grands magasins du boulevard Haussmann à Paris. C’est une volonté des actionnaires du Printemps depuis maintenant plus de 10 ans de rassembler les grandes marques de luxe dans ses magasins de la capitale, mais aussi de province et de l’étranger, comme c’est le cas à Lille ou à Milan. Après Balmain, c’est donc Luis Vuitton qui est invité, mais ce n’est pas la première fois que la maison pose ses valises de façon temporaire au Printemps puisqu’elle était déjà présente en 2016 en investissant les vitrines des lieux et en proposant une collection capsule exclusive.

Louis Vuitton Printemps

Une mise en scène originale pour promouvoir le luxe

Pour l’occasion, Louis Vuitton a concocte un pop-up store décoré de montgolfières aériennes et d’imprimés colorés afin de prendre la mesure de l’espace de l’atrium, tout en hauteur. Avec la présentation de quatre châles Monogram, la nouvelle collection et ses motifs seront mis en valeur et commercialisés en avant-première. Par ailleurs, une étoffe tie&dye orange et bleu en soie et laine, créée pour l’occasion, sera présentée et mise en vente au prix de 595 euros. La maroquinerie ne sera pas en reste puisque de nouvelles déclinaisons de sacs seront disponibles, côté Néoné ou City Steamer.

Le Printemps, qui a misé sur de gros investissements dans plusieurs de ses magasins depuis un dizaine d’années, peut se vanter d’avoir réussi le pari d’attirer les plus grandes maisons de luxe du monde.  De son côté, Luis Vuitton, confiant dans l’avenir, montre une belle santé économique malgré le ralentissement de la consommation en Chine dû à la dépréciation du yuan, et aux Etats-Unis. La maison pourrait sans doute « faire plus en matière de chiffre d’affaires, mais nous essayons avant tout d’être la marque la plus désirable au monde », a souligné Bernard Arnault, PDG de LVMH.

A lire également

Soirée d’entreprise : idées pour une déco avec des ballons gonflables

Contents1.Une mise en scène originale pour promouvoir le luxe Pour votre prochaine soirée d’entreprise, pourquoi …