in

A la découverte de “burning man”, le festival fantasmagorique

burning man

Depuis plus de 30 ans, le désert de Black Rock au Nevada, aux Etats-Unis, reçoit des milliers de burners à l’occasion du festival burning man. Ces quelque 80 000 personnes font le voyage depuis plusieurs pays du monde afin d’assister à l’un des événements les plus originaux.  Avec la pandémie du coronavirus, l’édition 2020 sous le thème du multiverse s’est tenue en ligne. Vous ne connaissez pas encore cet événement ? Nous vous disons tout ! 

Une “expérience humaine d’une richesse incroyable qui laisse assurément des traces à l’âme, à défaut d’en laisser dans le désert”. C’est ainsi que bynativ.com décrit burning man. Cet événement, c’est à la fois l’art sous sa plus grande forme, la liberté et les rencontres à ne pas en finir. Les plus grandes stars des Etats-Unis, les hauts placés des grandes entreprises comme Google, Facebook ou Tesla, tous ont essayé ou sont même des habitués. 

Comment ça “burning man ?”

Au sens littéral, burning man signifie l’homme qui brûle. Voilà le fondement même de l’événement : brûler le mannequin géant le samedi soir précédent la fin de la manifestation. Le Man a déjà atteint les 32 mètres de hauteur. Tout a commencé en 1986, lorsque Larry Harvey, jardinier paysagiste, Jerry James, charpentier et John Law se réunissent sur la plage nudiste de Baker Beach à San Francisco. L’occasion spéciale : un feu de joie en guise de rituel pour le solstice d’été. 

Beaucoup de changements ont eu lieu au fil des années, notamment en ce qui concerne l’endroit de l’événement, la discipline, etc. En tout cas, c’est avec une spontanéité avérée que les gens se réunissent au village temporaire de Black Rock Desert chaque année. Cette ville temporaire devient alors la plus peuplée du Nevada le temps de l’été. Les organisateurs ont imposé une limite de 80 000 billets qui s’épuisent en quelques minutes seulement. Pourtant, ceux-ci sont vendus en avril, le burning man n’ayant lieu qu’en août. 


⚽ BABYFOOT VR ⚽
L'animation futuriste qui rendra votre
évènement convivial

Les fondements de l’événement : entre arts et liberté

Au burning man, les participants sont les artistes et les artisans de l’événement. Tout le monde a carte blanche en matière de créativité. Grâce à cela, le public a droit à une exposition phénoménale d’une centaine d’œuvres d’art temporaires. Elles sont d’une diversité remarquable aussi bien au niveau de leurs catégories que de leurs formes ou de leurs tailles.

En adéquation avec son appellation, le festival a une pièce maîtresse spécifique : le feu. Il est présent dans une grande partie des performances artistiques, qu’il s’agisse de jouer avec ou de le dessiner. A part le Man qui est brûlé au cours de la dernière soirée, quelques œuvres connaissent aussi le même sort. 

La vision fondamentale de burning man est d’offrir des expériences de manière grandiose, impressionnante et joyeuse aux gens. Le festival aborde les problèmes sociaux et inspire un sens de la culture, de la communauté et de l’engagement civique.

https://www.instagram.com/tv/CEyFvC8JNCI/?utm_source=ig_web_copy_link

Les 10 principes du burning man

La vie et les activités à burning man sont régies par 10 principes. L’événement met également à disposition des outils et des cadres d’infrastructure pour aider les communautés à les appliquer. 

  • L’inclusion solidaire radicale (radical inclusion) : n’importe qui peut faire partie de burning man. Il n’existe aucune condition préalable à la participation dans notre communauté.
  • La pratique du don désintéressé (gifting) : la valeur d’un cadeau est inconditionnelle
  • L’affranchissement des lois du marché (decommodification) : la communauté cherche à créer des environnements sociaux qui ne sont pas médiatisés par des sponsors, des transactions ou de la publicité.
  • L’autosuffisance radicale (radical self-reliance) : les participants sont les seuls responsables de leur subsistance. Aucune forme de commerce, à quelques exceptions près, n’est autorisée sur place. 
  • L’expression de soi radicale (radical self-expression) : le festival est une opportunité pour les participants de s’exprimer de nombreuses manières.
  • L’effort en commun (communal effort) : burning man privilégie la collaboration, la collaboration et le travail créatif exécuté en commun.
  • La responsabilité civique (civic responsibility) : les membres de la communauté doivent assumer la responsabilité du bien-être public et s’efforcer de communiquer les responsabilités civiques aux participants. Ils doivent également assumer la responsabilité de la conduite des événements conformément aux lois locales, étatiques et fédérales.
  • L’engagement de ne pas laisser de trace de son passage (leaving no trace) : il s’agit de respecter l’environnement en nettoyant les lieux et en laissant les endroits dans un meilleur état qu’avant le burning man.
  • La participation (radical participation) : les burners sont incités à participer activement à l’événement que ce soit en travaillant ou en jouant.
  • Le moment présent (immediacy) : burning man vise une expérience sans intermédiaire pendant laquelle les participants ressentent pleinement ce qui se passe autour d’eux. 

Le burning man face à la Covid

La pandémie était un véritable coup de fouet pour l’ensemble de l’industrie. Pour le public qui avait l’habitude de se retrouver année après année au même endroit, la pilule annulation est mal passée. Afin d’essayer de rattraper la mise malgré tout, le burning man festival avait lieu online en 2020. Malheureusement, ce n’était pas assez pour les participants. L’ambiance et l’environnement du direct leur manquaient.

Au début de l’année 2021, les organisateurs ont communiqué le thème présumé pour les grandes retrouvailles au cours du burning man : Terra Incognita (terre inconnue). Ils n’ont cependant pas fait de promesses et continuèrent à souligner que “rien n’est encore sûr”. Au mois d’avril, mauvaise nouvelle, le festival est, une fois encore, annulé.

A l’égard des initiateurs de l’événement, le bilan de la Covid-19 n’est pas encore rassurant malgré l’existence des vaccins. Ils sont conscients que les burners ont besoin de se rassembler et de bâtir une communauté. Malheureusement, “la pandémie n’est pas terminée”, soutient la directrice du festival.

Elle confirme cependant le retour des festivités dans le désert en 2022. D’ici là, burning man continue d’exister à travers les différentes communautés partout dans le monde. Elles célèbrent le festival à leurs manières d’où elles se trouvent. D’ailleurs, même si la ville éphémère de l’événement, le Black Rock City, ne sera pas présente sur place, le désert de Black Rock, lui, reste ouvert au public.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Organiser un team building

Team building : le guide ultime

Quels sont les métiers issus de la pandémie ?