in

Votre personnel doit-il ou non partager des informations sur son salaire ?

salaire

82 % des employés de la génération Z pensent que les discussions salariales sont appropriées entre employés, d’après une nouvelle étude menée par Skynova auprès de 1 000 employés. Mais, d’un autre côté, 38 % des baby-boomers le pensent. Sachez qu’il est nécessaire de comprendre l’évolution des attentes et des attitudes des employés alors que les entreprises continuent à recruter après une pandémie de licenciements. De plus, ces données pourraient être particulièrement précieuses pour les responsables de réunions qui s’efforcent de constituer une équipe stable dans un environnement de travail rapide et stressant. Toujours dans ce sens, le changement radical dans la manière dont les jeunes employés partagent les informations salariales peut être émotionnel et perturbant.

Votre personnel doit-il ou non partager des informations sur son salaire ? Les réponses suite à l’enquête de Skynova

A la suite de discussions salariales avec des collègues actuels, voici ce que les répondants de Skynova ont déclaré s’être produit 

  • 33 % ont réalisé qu’ils valaient plus
  • 22 % ont obtenu une augmentation 
  • 21 % ont ressenti un sentiment de jalousie
  • 21 % ont découvert qu’un collègue égal gagnait plus
  • 18 % ont su qu’un collègue a obtenu une augmentation
  • 16 % ont découvert qu’un égal gagnait moins
  • 16 % cherchent un nouvel emploi
  • 13 % vont discuter d’un salaire injuste avec leur supérieur
  • 9 % pensent que les salaires sont devenus plus justes
  • 8 % ressentent la jalousie d’un collègue
  • 3 % ont démissionné.

Que dit la loi ?

99 % des répondants à l’enquête pensent que les offres d’emploi devraient inclure une fourchette de salaire. De plus, ce point de vue n’est pas seulement populaire, c’est aussi la loi dans de nombreux pays actuellement. En effet, au cours des dernières années, 8 États américains ont adopté des lois sur la transparence des salaires dans le but d’améliorer l’équité salariale. 15 autres États envisagent de le faire.

Les employeurs doivent-ils considérer un peu plus la fourchette de salaire ?

Même si les lois varient d’un État à un autre, les employeurs sont généralement tenus d’inclure une fourchette de salaire dans les offres d’emploi. De même, ils doivent préciser les autres avantages et compensations offerts dans le cadre du poste. 

Par ailleurs, d’après un article récent du New York Times, 45 % des offres d’emploi publiées par Indeed incluent désormais des fourchettes de salaires. Toujours selon cet article, certaines entreprises affichent des fourchettes de salaires trop larges pour contourner les nouvelles exigences. Toutefois, les autorités de régulation des États s’efforcent de réprimer ces tactiques.

D’autre part, l’inclusion de fourchettes de salaires dans les offres d’emploi peut constituer une information potentiellement perturbatrice. Mais, d’après l’étude de Skynova, l’évolution de la quantité d’informations salariales partagées par les jeunes employés peut être un facteur encore plus déstabilisant pour le personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.