in ,

Les voyages d’affaires menacés par les conditions économiques 

voyage d'affaire

La Global Business Travel Association ou GBTA vient de révéler ce 6 octobre son sondage sur la reprise des voyages d’affaires. La plupart des répondants considèrent que les conditions économiques représentent le premier souci de l’organisation de ce genre de voyage. 

Les chiffres clés du sondage de la GBTA

594 professionnels ont répondu à cette enquête de la GBTA dont 

  • 41 % de gestionnaires de voyages, 
  • 8 % de professionnels de l’approvisionnement, 
  • 33 % de fournisseurs
  • 10 % de sociétés de gestion de voyages et 
  • 8 % d’autres professionnels du secteur. 

Ce 29e sondage a été axé sur les défis et le redressement du secteur des voyages d’affaires depuis le début de la pandémie.

Sondage de la GBTA : les limites des voyages d’affaires

Les participants à ce sondage de la GBTA ont dû répondre au facteur qu’il pense être le plus susceptible de limiter les voyages d’affaires en 2023. Voici les résultats : 

  • 80 % des fournisseurs de voyages ont répondu les conditions économiques, 
  • 8 % ont cité les préoccupations liées à la Covid-19. 
  • 12 % ont répondu « autre » ou « aucun ».

Sondage de la GBTA : qu’en disent les travel managers

La majorité des travel managers ne voient pas encore les effets d’une faible perspective économique sur la politique des voyages. Voici ce que les personnes interrogées voient la manière dont les préoccupations économiques affectent les voyages d’affaires en 2023 :

  • 30 % disent qu’il est peu probable que cela limite les affaires
  • 45 % sont encore attentistes et n’envisagent pas sérieusement de limiter les voyages d’affaires.
  • 18 % envisagent de limiter les voyages d’affaires, mais n’ont pas encore pris de décision.
  • 8 % ont déjà mis en place un plan pour limiter les voyages d’affaires en raison de préoccupations économiques.

Toutefois, le sondage nous révèle des réponses encourageantes :

  • 66 % et 67 % des travel managers disent s’attendre à un volume plus important de voyages internes et externes en 2023, 
  • 4 % s’attendent à ce que les voyages pour des réunions externes, qu’ils jugent très importants, diminuent en 2023 par rapport à 2022.

Autre point intéressant

  • 41 % des travel managers interrogés constatent une augmentation du nombre d’employés demandant des voyages mixtes, ou voyages « bleisure ». Dans ces voyages, ils peuvent combiner voyages d’affaires et vacances.

Concernant ce sondage, la PDG de la GBTA, Suzanne Neufang, déclare qu’outre ces résultats obtenus, il est tout aussi important de comprendre le contexte de la reprise du voyage d’affaires mondial pour mieux réussir son organisation. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.