in

Eventologue| Wail Riani (Chef de projet événementiel, MyBackup )

Dans le cadre de notre dossier « Eventologue : Ils font nos événements », Wail Riani, Chef de  projet événementiel chez MyBackup, a accepté de faire un point sur l'année écoulée et sur les grands enjeux du secteur de l'événementiel.

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je suis Wail Riani, j'ai 27 ans et je me spécialise depuis 2016 dans la gestion et la production de projets événementiels dans l'industrie du live. Mon parcours est assez atypique. Rétrospectivement, il a commencé dès mon plus jeune âge par une passion débordante pour la scénographie et les éclairages. En 2016, à la suite de mes études en hôtellerie, j'ai saisi l'opportunité de partir en saison dans le sud de la France en tant qu'éclairagiste pour de gros établissements de nuit. Rapidement, je suis passé directeur technique, puis directeur artistique sur la Côte d'Azur et à Paris. Parallèlement, j'ai appris de manière autodidacte à créer des designs sur la Suite Adobe, à créer des scènes en 3D sur Blender, à toucher à la communication, à produire globalement des événements, avant d'intégrer, durant le Covid, une année de master en « Management des Industries Culturelles » à l'ECS Paris. 8 ans plus tard, j'exerce en tant que chef de projet événementiel à Paris pour le compte de structures et d'artistes.

Pouvez-vous expliquer à nos lecteurs vos domaines d'interventions lors d'un évènement ?

Lors d'un événement, mon rôle est central, consistant à coordonner les différents besoins fonctionnels et opérationnels en vue de garantir la mise en œuvre des opérations selon le brief client.

En fonction des activations, mes domaines d'action vont de la recherche et développement à la livraison de recommandations stratégiques, en passant par la mise en place des stratégies de communication, des leviers de web marketing, des relations presse, de la gestion des budgets, du développement des partenariats, de la diffusion artistique et du reporting post-événement.

Concrètement, en amont, je réceptionne le brief client et prends note des informations principales (objectifs, positionnement, souhaits, etc.). Ensuite, je me projette dans l'événement, l'imagine, le dessine, recense les besoins et le budgétise en assurant sa faisabilité. Enfin, je présente au client plusieurs alternatives, incluant des et diverses articulations possibles.

Pendant l'événement, je veille à la qualité des rendus, vérifie la conformité des installations, gère les équipes et surtout, fais face aux imprévus.

Après la manifestation, je fournis les résultats de l'événement (nombre de participants, prévisions vs réalité, engagement social media, retombées presse, pistes de développement, etc.).

Quels outils et technologies utilisez-vous pour votre activité ?

Mes principaux outils sont:
Pour la gestion de projet et la planification, j'utilise Microsoft Project et Notion.
Pour la création visuelle, j'utilise la Suite Adobe pour les designs. Blender et Vectorworks pour la modélisation d'espaces 3D et Figma pour le maquette des sites web et des applications.
En marketing, j'utilise Google Analytics et Google Ads, pour le suivi du trafic web et la publicité en ligne. WordPress pour le site web et le blogging.
Enfin, j'utilise Looker Studio pour le reporting des performances.

Quels sont les principaux défis à relever dans votre métier, et comment les surmontez-vous ?

Les défis de ce métier consistent à rechercher une performance pour chaque événement. Il s'agit d'allier créativité et originalité pour déstructurer l'événement et le rendre unique. Un autre défi est de concilier les nouvelles technologies et les tendances actuelles pour répondre aux enjeux de notre société.

De mon coté, je fais beaucoup de veille sur Internet, je participe à de nombreux événements, et surtout, j'apprends autant que possible des différents métiers qui m'entourent dans l'objectif de rechercher de nouveaux axes d'optimisation.

L'évènementiel en France, comment voyez-vous le secteur ?

L'événementiel en France reste dynamique, avec un accroissement constant des activations de plus en plus axées sur les expériences clients.

Aujourd'hui, l'événementiel est l'un des meilleurs moyens pour une marque de rapprocher son offre de ses clients et prospects, et de transmettre des messages forts, tout en humanisant l'expérience consommateur.

Au fil des années, une véritable considération de l'événementiel s'est développée, le transformant en un levier sérieux d'opportunités, de conversions, de fidélisation et de communication.

Quels sont les défis spécifiques que l'industrie de l'événementiel doit relever en matière de réglementation et de conformité ?

l y a 4 ans, le terme RSE ne me disait rien du tout, et l'intégrer à une démarche écologique me semblait complètement anecdotique. Mais aujourd'hui, deux axes sont totalement intégrés à nos mécanismes de production, reflétant ainsi l'adaptation de l'événementiel aux enjeux sociétaux.

Quel est l'impact des innovations technologiques dans le secteur ?

L'impact des nouvelles technologies dans notre domaine peut être envisagé sous deux angles.
D'un côté, je vois une réelle source d'expérimentation et d'innovation, offrant des possibilités techniques hors normes.
De l'autre, je perçois une crainte liée à l'arrivée des IA, susceptible d'impacter la main-d'œuvre en recherche et développement, notamment en automatisant des tâches comme la rédaction de scripts, l'élaboration de business plans ou encore en accélérant l'exécution des processus.

Pour l'instant, l'IA en est encore loin, mais dans quelques années, il faudra certainement revoir nos services et nos modèles de fonctionnement.

De votre point de vue, quels sont les nouveaux enjeux de l'évènementiel ?

Merci de détailler ici les enjeux et les défis a relever dans le secteur pour 2023 et les années a venir. Vous pouvez évoquer des anecdotes et des cas qui peuvent illustrer vos propos .
Cela rejoint les 2 réponses précédentes ; les nouveaux enjeux sont les expériences que nous faisons vivre aux participants, associées à des actions en faveur de l'écologie.

Concernant les artistes, mon avis est unanime : mettre en avant la scène émergente est un défi majeur pour les prochaines années à venir. « Les nouveaux talents d'aujourd'hui sont nos grands talents de demain », et cela passe par une réelle mise en avant et considération.

À titre personnel, en plus de ma fonction de Chef de Projet, je gère la carrière d'artistes pour lesquels j'exploite les différentes sources de mise en avant possibles. À de nombreuses reprises, j'ai été confronté à des difficultés pour faire valoir le réel talent de mes artistes et témoigner de la mise de côté de la scène émergente sur des dispositifs de repérage jusqu'à présent pas assez développés par à une demande exponentielle.

Aujourd'hui, plusieurs tremplins, soirées, collectifs existent, mais restent toutefois pas assez développés pour répondre à la demande actuelle.

Pouvez-vous me donner un exemple d'un événement mémorable que vous avez organisé récemment ? Quels ont été les principaux succès de cet événement ?

La réalisation d'un engagé à l'occasion de la fête de la musique, baptisé « ICON Fest ». Ce festival, issu du concept de soirées à thème « ICON » que j'ai créé en 2019, a évolué pour devenir un événement de rassemblement, d'inclusion et de partage autour de la musique.

Quels conseils pour les personnes souhaitant commencer une carrière dans l'évènementiel ?

Lancez-vous ! Faites rayonner vos idées et votre créativité. Formez-vous un réseau, mais surtout, soyez curieux d'apprendre auprès des différents prestataires, professionnels, afin d'acquérir une expertise opérationnelle et d'ajouter de nouvelles cordes à votre arc.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.