Evènements tech femmes harcèlement

Conférences « tech » : 1 femme sur 4 victime de harcèlement sexuel

Le monde de la technologie et des finances est largement dominé par la gente masculine. Les congrès et conférences organisés dans ce domaine le sont aussi, et sont malheureusement le terreau à des actes de harcèlement sexuels selon le fournisseur de Cloud Ensono.

Si vous êtes une femme qui devez participer ou prendre part à un colloque ou à des conférences « tech », vous serez sûrement amenée à constater que vous êtes l’un des rares individus de votre sexe à le faire. L’avantage, c’est que vous ferez la queue moins longtemps (voire pas du tout) aux toilettes. L’inconvénient, c’est que vous risquez d’être victime de harcèlement sexuel. Ce qui montre à quel point peu d’avancées ont été faites en matière de parité et de mentalité : l’égalité des sexes est loin d’avoir été atteinte dans le monde de l’événementiel.


Nouveau !

Fort de son succès avec plus de 45 000 lecteurs par mois,
evenement.com lance un jobboard 100% gratuit !


Evènements technologiques femmes victimes harcèlement

Harcèlement dans les événements « tech » : un univers dominé par les hommes

Pour Lin Classon, la directrice du service cloud d’Ensono, il a été important de se pencher sur l’étude menée par son entreprise à travers les Etats-Unis et le Royaume-Uni en 2017 afin de mieux comprendre les enjeux d’une telle inégalité. Cinq cents femmes ayant déjà assisté ou participé à une conférence « tech » au cours de leur carrière ont accepté de se livrer. Ainsi, 70 % de celles qui ont donné des conférences ont confié s’être retrouvées comme seules représentantes de leur sexe au milieu de conférenciers du sexe opposé. Entre 2016 et 2018, 29% des conférenciers étaient des femmes pour les événements de plus de 100.000 participants, contre 25 % pour les événements de moins de 20.000 participants. C’est notamment le cas du Consumer Electronic Show de Las Vegas.

Est-ce par manque de participation féminine que les femmes sont plus à même d’être victimes de harcèlement sexuel au cours de ces colloques ? S’il est difficile de répondre à cette question, on sait que 1 femme sur 4 a un jour été harcelée sexuellement, et que 41 % de celles interrogées ont vécu une situation au cours d’un congrès qui ne leur donne pas envie de renouveler leur participation.

A lire également

Salon du Livre annulé à cause du Coronavirus impacts économiques sur l'évenementiel

Coronavirus : impacts économiques rudes pour l’événementiel

Contents1.Harcèlement dans les événements « tech » : un univers dominé par les hommes Bien …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *