in

Comment définir la conception empathique des événements ?

événement empathique

L’aspect empathique ressort souvent du domaine de la psychologie et non des événements. Cela n’est pas faux. Cette notion s’éloigne quasiment de la voie commerciale traditionnelle. Cependant, cette nouvelle approche se base sur les données afin de produire des résultats positifs pour toutes les parties prenantes. Participants et planificateurs y trouvent leur compte.

La conception empathique des événements a été abordée au cours d’un webinaire de Storycraft Lab le 21 juillet dernier. Cette startup créative conçoit des environnements expérientiels communicatifs et engageants. Elle a mis en évidence une nouvelle manière de créer des événements d’apprentissage et de réseautage. Nous vous en disons plus.

Conception empathique des événements : de quoi s’agit-il ?

La conception empathique des événements s’appuie sur les données ainsi que les évaluations des participants. De ce fait, les planificateurs pourront créer des expériences sur mesure qui maximisent la valeur du projet à l’égard du public. Se centrer sur les données ne signifie pas se fier uniquement aux chiffres et aux statistiques. Au cours des enquêtes, vous devez obtenir aussi bien des résultats quantitatifs que qualitatifs.

En fait, mettre en place des événements avec une conception empathique signifie : “centré sur l’humain”. D’après Storycraft Lab, les planificateurs doivent : “abandonner ce que vous pensez savoir afin de découvrir les lacunes et les opportunités dont votre public a besoin”. Cette nouvelle pratique vous permettra de créer des expériences qui correspondent mieux aux intentions et aux préférences des participants.

Pour mettre en œuvre la conception empathique de vos événements, effectuez des évaluations au préalable. Celles-ci doivent aborder les aspects démographiques, psychologiques et comportementaux. Vous obtiendrez par la suite des “profils d’expérience”. Selon Storycraft Lab, il existe six catégories de profils : les adaptateurs, les créateurs, les explorateurs, les harmonisateurs, les chercheurs et les penseurs.

Pour ne pas vous tromper dans la catégorisation, vous devez poser des questions précises aux participants : quels sont les meilleurs moyens de se connecter ? Comment conserver le contenu ? Comment préférez-vous interagir avec les autres ? etc. Une fois les réponses obtenues, vous pouvez les inclure dans les catégories.

Mais la conception empathique des événements ne s’arrête pas là. En tant que planificateur, vous ne devez pas seulement veiller à ce que les participants de la même catégorie interagissent. Unifier au moins deux groupes spécifiques favorisera le partage et la découverte. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *