in

Événementiel : entre incertitude et adaptabilité

lieu événementiel Marseille,GL Event à Reims

Même si l’événementiel a plus ou moins retrouvé le sourire ces dernières semaines, l’incertitude règne encore dans le secteur. D’ailleurs, elle s’intensifie de plus en plus à un point où les annulations sont de nouveau d’actualité. Certains organisateurs de foires, de salons, de festivals et même de tournées artistiques préfèrent jouer la carte de la sécurité. Ils ont encore du mal à se relever des pertes colossales de l’année passée.

Le coronavirus a effectivement ravagé l’industrie. 16,8 milliards d’euros de pertes et 1 emploi sur 5 perdu, le bilan est effroyable. Après un tel traumatisme, l’incertitude des acteurs s’avère plutôt compréhensible. Tous n’ont pas les moyens de reprendre leurs activités comme si de rien n’était. Ils ne peuvent pas se permettre d’autres échecs s’ils ne veulent pas mettre les clés sous la porte.

Incertitude et nouvelles mesures, l’événementiel fait de son mieux

La principale source d’inquiétude des acteurs de l’événementiel ces derniers temps est sans doute le variant delta. Certains craignent une quatrième vague. Face à la nouvelle situation mondiale, le gouvernement a décrété que le pass sanitaire sera désormais obligatoire pour tous les lieux rassemblant plus de 50 personnes. Cela sera effectif à partir du 21 juillet prochain.

Pour rappel, le pass sanitaire est obligatoire depuis le 30 juin, mais uniquement pour une jauge de plus de 1 000 personnes. Face à ces nouvelles dispositions, l’incertitude règne dans l’événementiel. Le public ne sera pas forcément d’accord et pourrait alors se désister. D’ailleurs, la peur du nouveau variant suffirait à réduire considérablement le nombre de participants aux événements. De leurs côtés, les planificateurs s’interrogent à nouveau sur l’avenir de l’industrie.


⚽ BABYFOOT VR ⚽
L'animation futuriste qui rendra votre
évènement convivial

Néanmoins, les plus audacieux poursuivent leur chemin vers la reprise. Ils comptent raviver l’événementiel malgré leur incertitude. A Dijon, Congrexpo entame les préparatifs des 100 ans de la Foire gastronomique. Celle-ci se tiendra du 30 octobre au 11 novembre cette année.

D’autre part, les solutions virtuelles restent en vogue. Qu’il s’agisse de migrer au virtuel ou de tenir les événements en hybride, ce sont des alternatives intéressantes pour rassurer le public. Face à l’incertitude, l’événementiel doit s’adapter.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
plateforme partenaire

Pourquoi avez-vous besoin d’une plateforme partenaire ?

Pourquoi et comment organiser un séminaire sur la confiance en soi pour ses employés ?