in

Les femmes au front de l’événementiel : interview

Les femmes au front de l’événementiel

L’événementiel demeure un domaine professionnel dans lequel il y a plus d’hommes que de femmes. Bien que la gent féminine marque déjà sa présence dans différentes branches du secteur, l’inclusivité requiert encore un effort considérable. Carina Bauer est la PDG du groupe IMEX. Elle témoigne de son immersion totale dans l’industrie.

Dans son interview avec tsnn.com, Carina Bauer raconte son parcours, mais évoque également la place des femmes dans le secteur événementiel. Nous vous en traduisons les idées essentielles. Pour rappel, l’IMEX Group, cette enseigne qu’elle dirige aujourd’hui, est l’organisateur de deux des plus grands salons internationaux : IMEX America et Frankfurt. Elle intervient spécifiquement dans la branche américaine du groupe depuis 2009. 

carina bauer

Pourquoi pensez-vous qu’il n’y ait pas plus de femmes aux postes de direction dans les entreprises de l’événementiel ?

La tradition joue un grand rôle. De nombreuses femmes sont planificatrices, gérantes et réalisatrices dans l’événementiel. Cependant, les sociétés d’exposition ont eu tendance à produire des leaders ayant une formation opérationnelle. Néanmoins, cela est déjà en train de changer, avec de nombreuses femmes occupant des postes très élevés dans l’industrie des salons professionnels. 

Les employeurs deviennent de plus en plus agiles et flexibles et comprennent qu’une main-d’œuvre véritablement diversifiée est en meilleure santé, plus forte et plus rentable. Bien sûr, participer à des événements ou à des expositions signifie passer du temps loin de chez vous. Si vous avez des responsabilités familiales, cela doit être manipulé avec précaution. Mais cela ne s’applique pas qu’aux femmes. Les entreprises savent très bien que leur personnel peut avoir de nombreux types d’engagements. Il est très limité – et limitatif – d’étiqueter ces « femmes », même si cela se produit encore dans l’événementiel. 

Quelles sont les qualités que les femmes apportent à ces rôles qui leur permettent d’exceller dans leur travail ?

Collaboration, intuition, capacité d’écoute, empathie : voilà une définition plus nuancée, mais puissante de ce à quoi ressemble le succès. Un engagement envers la valeur et un instinct d’inclusion plutôt que de compétition. Je crois que les hommes et les femmes doivent avoir un équilibre d’énergie dite masculine et féminine pour réussir dans la vie et dans les affaires de l’événementiel. 

Quels sont les plus grands défis des femmes à la barre dans une industrie historiquement dominée par les hommes tel que l’événementiel ?

Lorsque j’ai pris la direction d’IMEX pour la première fois au début de la trentaine, j’ai subi plus de préjugés liés à l’âge que de préjugés liés au genre. En vieillissant, cela devient bien sûr plus facile ! Aujourd’hui, je ne trouve pas qu’il y ait un problème particulier à être dans une industrie historiquement dominée par les hommes. Comme vous l’indiquez dans votre question, c’est historique. Il y a de plus en plus de femmes assises à la table d’honneur de l’événementiel avec moi. 

Dans l’ensemble, je trouve que la façon dont les hommes et les femmes communiquent autour d’une table est très différente. L’important est de sensibiliser les gens à cela. Il faut s’assurer que les conversations se déroulent de manière inclusive pour tous les genres et les types de personnalité. C’est le meilleur moyen d’obtenir une meilleure représentation des points de vue dans tous les contextes.

Que peut-on faire pour aider à créer plus de parité entre les sexes (et raciale) dans la direction des événements ?

Continuez à apprendre, à vous former et à vous concentrer sur de petits changements progressifs et des étapes qui amènent toute votre organisation dans la bonne direction. Et ne laissez pas la perfection entraver le progrès ! Il est si important d’avoir l’esprit ouvert et de créer une culture où des conversations ouvertes et honnêtes peuvent avoir lieu. Mais par-dessus tout, les dirigeants doivent concrètement diriger et s’exprimer. Ils doivent aussi se soutenir et s’encourager ouvertement, c’est tellement important ! Le fait d’être des femmes ou des hommes ne devrait aucunement constituer un frein dans la productivité commune au sein de l’événementiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.