in

« Finding the Future Together” s’intéresse à la durabilité des salons professionnels

rapport

Le rapport, intitulé « Finding the Future Together : Towards a More Sustainable B2B Trade-Show Industry in the U.S. and Canada » a été menée par Little Blue Research et A Bird’s Eye View. Il chiffre les impacts environnementaux les plus importants du secteur des expositions. De plus, ces recherches recommandent des moyens de réduire ces impacts. Nous vous dévoilons l’essentiel pour vous aider à adapter vos expositions pour les rendre plus durables.

« Finding the Future Together” : les chiffres sur les vols

Selon le rapport, « Finding the Future Together”, les émissions dues aux vols des participants aux salons professionnels représentent en moyenne 303.79 € d’équivalent dioxyde de carbone (CO2) par personne

Pour réduire ce taux, les organisateurs d’événements pourraient organiser leurs salons dans des destinations centrales. Cela réduirait la longueur des vols et encouragerait la participation en voiture.

De plus, d’après ces études, les participants pensent qu’en accomplissant de nombreux objectifs en un seul lieu, ils économisent du temps, de l’argent et des émissions de carbone. 

Des solutions en place

Pour lutter contre ce phénomène, certaines des sociétés d’exposition représentées au sein du groupe de travail s’associent à des compagnies ferroviaires en Amérique du Nord et en Europe pour offrir des réductions sur les déplacements des participants

Aussi, il est conseillé de réserver des hôtels et des sites extérieurs accessibles à pied. De cette manière, les émissions seront réduites dues aux transports terrestres. 

« Finding the Future Together” : les chiffres sur les déchets

Les déchets matériels

« Finding the Future Together” révèle qu’il y a des moyens de réduire les impacts des déchets matériels sur la construction des stands. Sachez que les déchets matériels produits par chaque participant à un salon pèsent en moyenne 40,12 €

D’après ce rapport, moins de 15 % des déchets plastiques des spectacles sont recyclés. Il est alors nécessaire de faire des efforts pour les éliminer les plastiques à usage unique. Il faut également s’assurer que ceux qui restent sont recyclés en améliorant les infrastructures de traitement des déchets. De plus, il est recommandé de mener des campagnes de sensibilisation. 

Les déchets alimentaires

Ils représentent 19 % du total des déchets produits. Selon ce rapport, les déchets alimentaires courants peuvent être digérés par voie aérobie grâce au compostage pour devenir des eaux grises riches en nutriments. Cela aide les destinations à économiser l’eau douce. 

En outre, les organisateurs peuvent travailler avec des exploitations agricoles locales. Ainsi, ils peuvent utiliser les déchets alimentaires de manière écologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.