Cuisine sans gaspillage

Gaspillage alimentaire : une étude fait le point sur l’événementiel

Une nouvelle étude, menée par Lime Venue Portfolio, une société britannique de location de salles d’événements, en partenariat avec BCD Meetings and Events, révèle que l’événementiel peut faire mieux en matière de réduction du gaspillage alimentaire.

Les résultats de l’étude sont probants. Sur les 60 organisateurs interrogés pour les besoins de l’étude, 30 % d’entre eux avouent avoir déjà jeté 15 % du stock de nourriture commandé pour un événement, tandis que 18% disent avoir jeté 20 % de leur stock, et enfin 2 % déclarent que la quantité s’élevait à plus de 20 %. Autant dire qu’en matière de gaspillage alimentaire, l’événementiel à des progrès à faire… et peut tout à fait les faire sans trop de difficultés, en adoptant des pratiques et des mesures simples et engagées.

Gaspillage alimentaire

La peur du manque engendre le gaspillage alimentaire

« Chaque jour, nous entendons parler de pénuries alimentaires dans le monde et nous devrions tous jouer notre rôle pour limiter le gaspillage alimentaire chaque fois que c’est possible. Les organisateurs d’événements sont bien placés pour conseiller et aider les clients, les traiteurs et les sites d’accueil en adaptant leurs commandes et en travaillant en partenariat avec eux afin de résoudre ce problème », a déclaré Jo Austin, directrice des ventes de Lime Venue Portfolio. En effet, la responsabilité de ce gâchis incombe majoritairement aux organisateurs. Cependant, et Jo Austin le souligne très bien, bien que ces chiffres soient « alarmants, ils ne sont pas surprenants pour ceux qui travaillent dans le secteur de l’événementiel. Nous savons trop bien que la peur de l’épuisement des stocks peut conduire à des commandes excessives, mais ces statistiques montrent bien que la quantité de déchets alimentaires pourrait être réduite ».

L’étude ne fait pas que montrer du doigt le phénomène. Elle propose également des solutions. L’une d’elle consiste à faire intervenir les chefs cuisiniers dans l’élaboration des menus et des formules, afin d’adapter ces derniers aux circonstances de chaque événement. Ainsi, il faut casser les schémas actuels basés sur le traditionnel buffet ou dîner de gala, et s’adapter à l’air du temps en proposant une cuisine à la demande, sur place, préparée au plus près des convives, afin de favoriser le frais et de limiter les gaspillages.

Sources & crédits Source : https://www.eventindustrynews.com/news/survey-sheds-light-on-industry-food-waste - Crédit : Event Industry News

A lire également

Salon du Livre annulé à cause du Coronavirus impacts économiques sur l'évenementiel

Coronavirus : impacts économiques rudes pour l’événementiel

Contents1.La peur du manque engendre le gaspillage alimentaire Bien que des doutes étaient déjà apparus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *