in

Gestion d’événements à l’ère de Zoom : faisons le point

Gestion d’événements à l’ère de Zoom

Zoom, le célèbre site de visioconférence de ces derniers mois a décidé de créer sa plateforme de gestion d’événements : Zoom Events. Celle-ci permet aux organisateurs de monétiser et de promouvoir leurs manifestations online. Elle dispose de plusieurs fonctionnalités : billetterie, réseautage, statistiques, etc. En quoi cela impacte-t-il donc les habitudes des planificateurs ?

En prenant connaissance de ces options, les planificateurs virtuels détectent certainement des fonctionnalités basiques. Bien sûr, Zoom présente également cette innovation en tant que solution avantageuse pour l’avenir de la gestion d’événements. Rappelons cependant qu’il existe des concurrents de taille qui se spécialisent dans la mise à disposition d’une technologie plus poussée pour l’expérience online. Une situation qui nous pousse à nous poser quelques questions sur la situation de ce marché des événements numériques.

Comment Zoom impacte-t-il sur la gestion des événements ?

Ce qui est sûr, c’est que la montée en puissance des plateformes comme Zoom Events est incontournable dans le secteur de la gestion d’événements. D’ailleurs, plusieurs entreprises ont déjà devancé celle-ci depuis la Covid-19. Certains sites comme Whova ou Hubilo sont déjà très populaires. Cependant, la prédominance de la “fatigue Zoom” peut inciter les utilisateurs à découvrir des expériences différentes, sans forcément changer de fournisseur.

événementiel avec Zoom

La question se pose alors : les plateformes comme Zoom Events défient-elles les entreprises traditionnelles de gestion d’événements ? Ces dernières ont dû changer rapidement d’offres de service, presque du jour au lendemain. C’est ainsi qu’elles peuvent répondre aux besoins actuels des clients. 

Même si les plateformes émergentes représentent des concurrents potentiels pour ces entreprises, celles-ci sont inégalables en termes de services. Les experts en gestion d’événements peuvent aider à recruter des exposants pour un salon virtuel alors que Zoom ne dispose pas d’une telle option par exemple. Les plateformes ne peuvent pas non plus créer une belle toile de fond pour les diffusions, entre autres possibilités. Même si le support client est très utile, rien n’équivaut à un technicien audiovisuel dédié.

En tout cas, ces nouvelles plateformes et services sont le signe irréfutable que les événements virtuels et hybrides sont là pour rester.

One Comment

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *