in

Un plan de sobriété énergétique pour affronter l’hiver en France

Sobriété énergétique

Événementiel, hôtellerie, administration, industries, commerce, aucun secteur ne fait exception sur le plan de sobriété énergétique en France. Jeudi, le gouvernement français sollicite tous les professionnels travaillant dans tous les domaines d’activité dans le pays à adopter ce plan pour préparer un hiver difficile. En effet, le gaz russe fait défaut. De plus, de nombreux réacteurs nucléaires sont arrêtés.

Les « dizaines de mesures » prévues appellent les professionnels à réduire le chauffage, l’éclairage, à encourager le télétravail, le covoiturage et à couper l’eau chaude dans les administrations (sauf dans les douches), etc.

Avec l’application de ces mesures de sobriété énergétique, la consommation d’énergie de la France devrait diminuer de 10 % en deux ans. Entre-temps, le pays pourra passer l’hiver sans coupure d’électricité ni de gaz.

Pas moins de neuf ministres se succéderont pendant l’après-midi de jeudi. Ils échangeront avec des représentants d’entreprises, des élus locaux, du Haut conseil pour le climat. Ils leur présenteront ces « mesures d’économie« . L’intervention de la Première ministre Elisabeth Borne clôturera cet événement au Parc des expositions de la porte de Versailles à Paris.

En effet, au mois de juin, la Première ministre et la ministre de la Transition énergétique ont annoncé le lancement de ce plan de sobriété énergétique. Le but de cette « première marche » est de réduire de 40 % la consommation énergétique de la France d’ici à 2050. Il s’agit également d’œuvrer à la neutralité carbone.

Sobriété énergétique : télétravail et eau tiède

Le ministère de la Fonction publique explique que le chauffage de l’eau représente 10 % de l’énergie pour les bâtiments publics. De plus, le maintien de la température intérieure à 19 °C se situe au cœur des préconisations. D’ailleurs, le code de l’énergie mentionne cette préconisation de sobriété énergétique depuis 1978.

Le secteur du sport prévoit des mesures à appliquer pour suivre ce plan de sobriété énergétique. Dans ce sens, le comité d’organisation des JO de Paris 2024 prévoit de baisser le chauffage des équipements. Par ailleurs, les piscines seront chauffées avec un degré en moins. Pour ce qui est de l’éclairage, une modération des lumières avant et après matches sera prévue. 

Journal officiel mentionne un décret concernant l’éclairage jeudi dernier. Il stipule la généralisation de l’extinction des lumières des publicités lumineuses, mais aussi des magasins entre 1 et 6 heures.

Une campagne de communication de sobriété énergétique commencera également jeudi. Elle vise à marteler que « chaque geste compte ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.