in , ,

Sobriété énergétique : le plan d’urgence du secteur événementiel 

sobriété énergétique

Le gouvernement a fait savoir au grand public son plan de sobriété énergétique ce 6 octobre. Toutefois, le secteur événementiel, n’a pas attendu cette annonce à Paris dans un des halls de la Porte de Versailles pour se mobiliser. En effet, cette filière est déjà engagée depuis des années dans la transition écologique. Cet appel du gouvernement lui a permis de se mobiliser pour contribuer à cet effort national.  

Initiative du secteur événementiel

Le gouvernement demande à toutes les filières, dont celle de l’événementiel, de mettre en œuvre des mesures de sobriété énergétique. Néanmoins, depuis 10 ans, l’événementiel professionnel s’est engagé sur cette voie. Notamment, ce secteur a des initiatives d’aménagement et de gestion pour baisser la consommation énergétique. En outre, il développe également un outil de mesure d’empreinte environnementale. Celui-ci permet de piloter les efforts en termes énergétiques ou CLEO. Par ailleurs, l’événementiel a aussi négocié avec l’Etat d’un Engagement Croissance Verte sur les déchets.

Mais pour faire des efforts spécifiques afin de passer l’hiver, les professionnels de cette filière ont acté et avancé avec l’Etat des mesures d’urgence. Voici les mesures mis en place après concertations et consultations de KOEZIO, UNIMEV, CREALIANS, LEVENEMENT, LES TRAITEURS DE FRANCE et SYNPASE :

Sobriété énergétique sur l’activation de deux leviers à effet immédiat

Il s’agit ici de l’éclairage et du chauffage.

Pour le chauffage, le secteur de l’événementiel s’engage à diminuer de 10%  le « point de consigne » par rapport à l’édition précédente. « Point de consigne » voulant désigner la température constante à maintenir pendant un événement. En effet, l’ADEME ainsi que d’autres études disent que le fait de baisser le chauffage de 1° permet d’économiser 7% à 30% d’énergie. 

Pour ce qui est de l’éclairage, le secteur diffusera des directives d’extinction de l’éclairage extérieur des sites. Cela se fera 1h avant l’ouverture et 2h après la fin de l’événement. Cette consigne sera contrôlée par les autorités de police partout en France. Toutefois, la filière examinera les conditions de mise en œuvre. Elle étudiera également les effets.

Sobriété énergétique : mobiliser tous les acteurs

Il est aussi question d’une mobilisation commune de tous les acteurs. Dans ce sens, en prenant en compte  les périodes d’ouverture et de fermeture au public, tous les professionnels du secteur seront appelés à :

  • éteindre l’éclairage des stands en dehors des heures d’ouverture au public, 
  • organiser des rondes de nuit afin d’éviter le fonctionnement d’équipements hors exploitation, 
  • Arrêter les équipements s’ils ne sont pas utilisés (ex : ballon eau chaude, ventilation, chambres froides, etc.), 
  • augmenter la température des locaux techniques climatisés (de 19°C à 22/23°C)
  • remplacer les ampoules thermiques par des LED
  • … 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.