in

Stratégies de big data à appliquer en événementiel

Stratégies de big data événementiel

En événementiel, le big data est utilisé pour collecter des informations sur la manière dont les parties prenantes interagissent avec les événements. Généralement, la collecte s’effectue auprès du public. Les conclusions qui en ressortent influencent les futures conceptions et planifications. Néanmoins, une bonne analyse doit toujours précéder les actions adéquates.

Le big data permet aux professionnels de l’événementiel de mieux comprendre leur public, mais aussi leurs comportements. Ils peuvent ensuite adapter leur stratégie de manière à avoir plus d’impacts positifs auprès de leurs cibles. Ces derniers, quant à eux, bénéficient d’une expérience qui leur est plus adaptée.  

Utiliser le big data pour créer une expérience personnalisée dans l’événementiel

Le marketing expérientiel est une tendance en vogue du moment. Il s’intègre efficacement à l’événementiel et peut avoir des résultats surprenants avec une bonne utilisation du big data. Les dernières tendances technologiques, qu’il s’agisse de l’intelligence artificielle, de la réalité virtuelle ou même de la géolocalisation, offrent des possibilités infinies. Grâce à tous ces paramètres, vous êtes en mesure de créer une expérience unique pour les participants pour chacun de vos projets.

utiliser RFID pour le big data événementiel

Par exemple, vous pouvez utiliser des badges nominatifs RFID (radio-identification) pour donner accès à des informations spécifiques. Lorsque le participant se trouve à portée de produits ou services qui l’intéressent, il reçoit une notification ou même des détails sur les produits. Ce qui lui permettra de poursuivre son exploration.

Utilisez le big data événementiel pré-événement pour créer des suggestions spécifiques. Chaque participant reçoit un guide personnalisé de l’espace de l’événement avec les fournisseurs ou les sessions qui correspondent à ses intérêts. De cette manière, vous lui offrez une expérience en fonction de ses besoins.

En fait, les options ne manquent pas : paiements avec des bracelets électroniques, réseautage via cartes de visite virtuelles, offres de numérisation via code QR. A vous de choisir celles qui s’accordent le mieux avec votre concept et votre public.

Le big data peut servir à ajuster votre concept événementiel sur le moment

Façonnez tout projet événementiel en collectant le big data en temps réel. Une fois encore, la technologie fait des merveilles pour que cela puisse se faire. Le crowdshaping, par exemple, peut tout détecter de l’emplacement d’un participant à sa fréquence cardiaque. De cette manière, vous pouvez déterminer à quel moment il est engagé et quand il ne l’est pas. Dans ce second cas, vous pouvez immédiatement modifier vos signalisations ou les inciter directement à participer. Mieux encore, il est même possible de modifier le calendrier pour mieux répondre aux besoins de votre public.

sondage active pour le big data événementiel

En événementiel, la collecte du big data peut se faire de deux manières différentes : active et passive. Pour la première, les participants fournissent eux-mêmes les données en répondant à des enquêtes ou en émettant des commentaires. Dans le second cas, les données sont collectées au fur et à mesure que la personne se déplace sur le site.

Afin d’optimiser vos résultats, combinez les deux méthodes. Utilisez une application événementielle pour poser des questions aux participants. En même temps, gardez un œil sur leur engagement grâce à une cartographie thermique ou même avec une analyse des expressions faciales. En tout cas, réagissez au besoin. Les données de l’application soulignent une mauvaise disposition des chaises au cours d’une session ? Modifiez-les avant la prochaine. 

Identifiez les problèmes de flux et remédiez-y !

La géolocalisation figure parmi les outils de big data utilisables en événementiel. Dans ce cas, elle ne sert pas seulement à savoir où se trouve une personne. Elle permet aussi de détecter la densité de foule à différents endroits du site. En prenant connaissance des informations, les planificateurs peuvent repenser la conception de leurs futurs espaces. Ils prennent des mesures afin d’améliorer la gestion du flux.

Si les participants se regroupent près d’un point de vente, par exemple, ajoutez des zones de sièges pour l’attente. Dans la mesure où les longues files d’attente sont présentes à l’entrée, cela est un signe que vous avez besoin d’entrées supplémentaires. Sinon, vous pouvez aussi modifier votre système d’enregistrement afin de fluidifier l’accès.

analyse de big data événementiel

Suivez les tendances de sièges pour détecter les zones où il y a moins de personnes qui s’assoient. Essayez de comprendre pourquoi les gens choisissent un emplacement plutôt qu’un autre. La raison peut être le bruit, les courants d’air, un mauvais éclairage… En tout cas, une fois que vous avez la réponse, mettez une solution en œuvre afin d’éviter les flux intenses dans les autres zones. 

De quelles données avez-vous besoin ?

Lorsque vous utilisez le big data en événementiel, concentrez-vous sur les points importants. Utilisez ces statistiques pour comprendre comment les participants agissent au cours de votre événement, sont-ils engagés ou non, où avez-vous touché une corde sensible. Evidemment, les points à améliorer font aussi partie du lot. Afin d’y aboutir, vous devez avant tout collecter les bonnes données. Cela vous évitera d’avoir de multiples informations difficiles à analyser qui ne vous servent même pas à la fin.

De ce fait, commencez petit et étendez le champ de recherche progressivement. Collectez des informations de base sur les participants. Au cours de la prochaine édition de votre événement, vous pourrez faire le suivi de votre ancien public par rapport au nouveau. Ce qui vous permettra d’avoir une vue globale sur la situation : combien y a-t-il de fidèles participants ? S’il n’y en a pas assez, comment y remédier ? S’il y en a plus que les nouveaux, comment attirer de nouvelles têtes ?

collecte de données sur les participants

Deuxième type de données à collecter : les tendances des inscriptions et de la fréquentation. Le big data événementiel vous donnera des réponses précises aux questions suivantes : il y a-t-il un écart entre les billets vendus et ceux utilisés ? Certaines personnes manquent-elles les enregistrements ? Il y a-t-il des gens qui se sont inscrits, mais ne sont pas venus ? Combien sont-ils ? Déterminez quand, comment et où les participants ont acheté leurs billets ou se sont inscrits. Certaines stratégies ont-elles augmenté les ventes ou provoqué le contraire ? 

A ne pas oublier : l’expérience des participants

Quel que soit le type de manifestation que vous organisez, le meilleur baromètre du succès demeure la satisfaction des participants. Voilà pourquoi vous ne devez en aucun cas l’oublier dans votre big data événementiel. Voici quelques éléments que vous devez prendre en compte : le lieu, l’emplacement, le transport, la nourriture, les sessions. Les participants doivent s’exprimer sur la praticité quant à la localisation du site, de la pertinence de la programmation, mais aussi de la satisfaction globale, entre autres. 

mesurer la satisfaction du public

Pour obtenir ces informations, plusieurs options s’offrent à vous. Il est possible d’utiliser une application spécifique pour les sondages en direct tout au long de l’événement. Créant une interactivité, cette méthode permet d’augmenter l’engagement des participants. Vous pouvez aussi garder un œil sur les flux des réseaux sociaux. Certaines personnes préfèrent y publier leurs mauvaises (ou bonnes) expériences plutôt que de répondre à un questionnaire. En tout cas, les sondages post-événement aident aussi à recueillir des informations et à savoir comment transformer l’expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.