Accueil / Guides professionnels / Etudes et dossiers / Foires-expo : image désuète mais véritable attrait pour les visiteurs
Foires-expo

Foires-expo : image désuète mais véritable attrait pour les visiteurs

À l’ère du e-commerce, le concept d’événement physique que représente salons et foires-expo tend à perdre de son influence. Retour sur une tendance qui se doit d’être renversée.

La France est un pays organisateur de salons et de foire-expos depuis de nombreuses années. Les chiffres sont là pour le prouver. D’après une étude menée par le Ministère de l’Economie et divers acteurs des domaines de l’événementiel et de entrepreneuriat, 1135 foires et salons en moyenne sont organisées chaque année en France, générant 90.000 emplois équivalents temps plein, et attirant 21 millions de visiteurs (dont 700.000 étrangers).

Pour les entreprises, ce domaine d’activité est une manne qui a lui seul génère en un chiffre d’affaire global de 30 millions d’euros, avec 17,7 millions de contrats signés. Pour 1 euros investi, ce sont 8 euros de chiffre d’affaire pour les exposants. Comment donc ne pas voir dans ces grands événements un secteur porteur ?

Organiser foire-expo

Foires-expo : un concept qui tarde à s’adapter aux nouvelles tendances

Aujourd’hui, les jeunes générations de consommateurs sont de moins en moins séduites par le concept un peu « rétro » de foire-expo. Et pour cause : elles recherchent avant tout une « visite expérientielle » où lui seront proposées des activités surprenantes et divertissantes qu’elles ne peuvent pas trouver sur Internet ou sur les réseaux sociaux. A ce titre, la foire-expo de Clermont-Cournon a du mal à tirer son épingle du jeu, comme beaucoup d’autres en France. En 9 ans, elle enregistre une baisse de fréquentation de 60.000 visiteurs.

Pour expliquer ce phénomène, retournons quelques années en arrière, au temps où Internet et les réseaux sociaux n’existaient pas. Un événement récurrent tel qu’un salon annuel était attendu du public qui le notait dans son calendrier d’une année sur l’autre. De ce fait, les organisateurs d’événements avaient plus de demandes de la part d’exposants que d’offres et ils n’avaient donc aucunement besoin d’une équipe commerciale pour démarcher les participants potentiels.

Idées foire exposition

Aujourd’hui, les modes de consommations sont très différents, basés sur le e-commerce, et l’image de démarchage « agressif » qui colle à la peau des foires-expo n’aident pas à renouveler le visitorat qui tend à vieillir et n’a plus le sentiment de faire de si bonnes affaires. Autant de symptômes qu’il faut prendre en compte pour opérer une profonde mutation.

Les mutations à opérer pour organiser les foires-expo de demain

La situation n’est pas désespérée, loin de là. Il est tout à fait possible de renverser la tendance actuelle d’après Catherine Merlot, directrice générale de la Foire Internationale de Clermont-Cournon et présidente de l’Union Française des Organisateurs d’Evénements (UNIMEV). Selon elle, il est important de garantir la qualité et la fiabilité des exposants. Les organisateurs d’événements doivent en effet se responsabiliser dans le cas d’exposants crapuleux ou déficients. Cela passe par un accompagnement sérieux de ces derniers afin de les impliquer dans le succès de la foire. Attirer un nouveau profil d’exposant est aussi l’un des objectifs de l’UNIMEV, ce qui permettra de capter un public différent, sensible aux nouvelles technologies et aux expériences proposées à l’intérieur de la foire-expo.

Concept Foir-expo

Faciliter les démarches des visiteurs est également primordial, par la mise en place, par exemple, d’un site web et/ou d’une application dédiée où s’inscrire, acheter ses billets en ligne, connaître le programme et les changements de dernière minute, obtenir les informations utiles, etc. La communication via les réseaux sociaux, en amont mais aussi au moment de l’événement (spot sur Facebook ou Youtube) permet de mettre les activités de l’événement à la portée du public le plus « connecté ». Enfin, rendre la foire attrayante, c’est y organiser des activités internes, des jeux concours, des défis sportifs ou culinaires, des animations en tout genre afin de la rendre dynamique.

Aujourd’hui, tout le défi pour les organisateurs de foires-expo est d’arriver à ne plus seulement vendre des mètres linéaires, mais un chiffre d’affaire, une fréquentation et une organisation au top !

A lire également

goodies evenementiel

Les goodies sont-ils efficaces en événementiel ?

Contents1.Foires-expo : un concept qui tarde à s’adapter aux nouvelles tendances2.Les mutations à opérer pour organiser …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *