in ,

Comment bien préparer son roadshow en 6 étapes ?

roadshow comment le préparer en 6 étapes, tournée promotionnelle

Le roadshow s’aligne parmi les meilleures pratiques de marketing direct. Il est notamment pratique pour la présentation de nouveaux produits. La marque se rapproche de la cible sous forme de tournée promotionnelle. Ce qui offre une large couverture de la campagne. La prise de contact est plus facile et le feedback peut être en temps réel.

Dans un monde où tout se digitaliser et se fait à distance, un tel concept n’a pas de prix. Cela va largement changer des échanges par téléphone, sans jamais se rencontrer. En présentant directement les produits, les commerciaux aspirent mieux confiance et suscitent l’intérêt des cibles de manière plus efficace. De plus, ces rencontres sont généralement articulées autour d’animations et de démonstrations. Mais un roadshow ne s’improvise pas. Voici 6 étapes cruciales à suivre afin de le préparer au mieux.

bien préparer son roadshow en amont

Le rétroplanning

La première étape à faire est de définir des objectifs. Ils dépendent entièrement de vos besoins : lancement d’un nouveau produit, renforcement de la notoriété de l’entreprise ou de l’image de marque, etc. Une fois cela fait, passez au facteur important qui suit : le temps dont vous disposez.

Ne surtout pas négliger le timing, il faut donc voir combien de temps chaque étape prendre. N’hésitez à revenir régulièrement vers vos objectifs. Analyser votre projet, bien évidemment plus il sera complexe plus la préparation sera longue.

Comment faire pour ne pas manquer de temps et rester serein tout le long de la préparation ? Bien sûr il y aura de sueurs froides, mais pour les éviter ou du moins éviter qu’elles se transforment en catastrophe, on vous conseille le rétroplanning.

Cette manière de faire permet d’avoir une vision plus globale sur votre projet et surtout d’être bien plus réaliste sur le temps dont vous disposez.

Cette étape doit être faite en premier. Ainsi, vous pourrez avoir des estimations réalistes et vous pourrez lancer le moteur. Grâce à cela vous pourrez surtout valider les éléments clés de votre roadshow comme la date de début et les différentes étapes qui jalonneront votre projet.

Comment mettre ce rétroplanning en place ? Avec la rédaction d’un roadbook, vous verrez, il deviendra vite indispensable. Pour assurer le bon déroulement du roadshow, il faudra le remplir à chaque étape : date, lieux, horaires, plans, contact et missions des différents commerciaux.

mettre en place un rétroplanning est essentiel à la réussite d'un roadshow

La forme

Ensuite, il faudra définir le support sur lequel reposera votre roadshow. Il devra être choisi en fonction du message que vous souhaitez faire passer, du budget dont vous disposez ainsi que de la durée de votre roadshow. Ainsi pour être en parfaite adéquation avec votre produit et votre entreprise il pourra s’agir d’un camion ou bien d’un bus. L’important étant de soigner l’apparence afin d’attirer le regard des gens et de ce fait, susciter leur intérêt. Osez faire les choses en grand ! Vous pourrez tout aussi bien choisir de le faire plutôt dans des salons régionaux. Évidemment plus vous vous déplacerez dans des endroits différents plus votre roadshow aura d’impact.

La logistique

La troisième étape s’attaque à la logistique. C’est sans doute le cœur de l’opération. Pour que rien ne vous échappe, il va falloir mettre en place un calendrier rigoureux. Dans ce dernier, certains éléments sont incontournables. D’abord, répartissez des équipes de commerciaux en fonction des lieux que vous avez choisis. Voyez lequel sera plus à l’aise avec la population locale, qui connaît le mieux la région pour un roadshow de grande envergure par exemple.

Pour que vous sachiez de quelles infrastructures aurez-vous besoin, comptabilisez bien le temps de déplacement. Il en est de même pour le montage et le démontage. Tout cela doit s’inclure dans votre timing ainsi que votre budgétisation. La durée de l’opération est également à prendre en compte.

N’oubliez pas d’établir une check-list du matériel dont vous aurez besoin afin de vous assurer de ne rien oublier. Sans évidemment oublier la région et l’année durant laquelle aura lieu votre roadshow. D’autres petits détails auront également leur importance, la météo par exemple n’est pas à négliger. Le maître mot de cette étape sera donc l’anticipation. 

En quête de lieux

Une fois les parties de logistique et de temps terminées, il faudra s’atteler à trouver des lieux. Pas n’importe quel site peuvent accueillir un roadshow, l’enjeu et ici de trouver des endroits qui correspondront bien à vos attentes et à vos besoins. Il faudra donc bien prendre en compte les diverses démarches administratives que requiert la location d’un lieu. Sans oublier toutes les autorisations à régler en amont, ainsi que la restauration, la sécurité et les contraintes fiscales qu’un roadshow implique.

Une communication parfaite

C’est une étape qui peut paraître évidente, mais qu’il ne faut surtout pas négliger. Site web, PLV, Give-away, Signalétique ou encore habillage de camion, goodies. Peu importe la forme que prendra votre stratégie de communication, il faut qu’elle soit efficace, visible et en adéquation avec votre message. Votre événement ne marchera que s’il y a une anticipation, une attente de la part du public visé. Pour cela il va falloir faire un teasing digne des meilleures séries américaines : réseaux sociaux, veille. Votre communication est la clé qui apportera à votre roadshow notoriété et succès.

les roadshow permettent d'aller à la rencontre direct de vos clients

Faire des points régulièrement

Nous avons parlé plus haut des objectifs, mais ils ne servent à rien s’ils ne sont pas fréquemment consultés, mis à jour pu clairement définit. Sur cette dernière étape, il faut donc être clair. Grâce à une mise en place claire, des objectifs et un check-up régulier vous trouveront bien plus facilement le profil de vos intervenants ainsi que le ton à donner à vos interventions tout au long du roadshow.

Après cette phase de préparation, il faut s’assurer de l’impact des objectifs et surtout voir s’ils fonctionnent. Pour se faire, rien de tel qu’un bon reporting de temps en temps. Débriefer avec ses équipes afin d’obtenir un suivi efficace et précis. Ainsi rien ne vous échappera.

en suivant ces 6 étapes vous serez fin prêt pour vous lancer dans l'aventure d'un roadshow

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *