in

« Événementiel » ou « évènementiel », quelle orthographe utiliser ?

événementiel ou évènementiel ? Quel choix ?

Événementiel ou évènementiel ? Telle est la question. Ce débat ne date pas d’hier. Linguistes, professionnels du secteur et même quelques membres du public émettent leurs avis sur le sujet avec des arguments solides. En 2021, les discussions perdurent. Afin de tempérer l’ambiance, nous décidons d’y répondre pour vous !

La différence entre événementiel et évènementiel se remarque à peine pour certains. Cependant, dans la langue de Molière, un accent peut tout changer. Dans ce contexte donc, cette différence d’orthographe a-t-elle un impact sur la signification du mot ? Lequel des deux termes doit-on utiliser ? Découvrons les réponses !

Que dit la définition ? 

En tant que professionnel du domaine, il est primordial de connaître la définition de l’événementiel. Pour rappel, ce mot désigne à priori tout ce qui concerne les événements. Avec l’évolution, il a été attribué à un secteur d’activités tertiaire. Il englobe désormais toute la profession d’organisation d’événements

D’un autre côté, l’événementiel (ou l’évènementiel ?) fait aussi partie intégrante du domaine de la communication. En effet, les événements font désormais office de canal efficace pour transmettre un message précis. Qu’il s’agisse de promouvoir un produit, de faire connaître une marque ou de vendre des services, ce moyen hors média est en tête de liste des préférences. Cela est certainement dû à son efficacité avérée.

L’événementiel se décompose essentiellement en deux catégories : le B2C et le B2B. Lorsque nous parlons de B2C, il s’agit de Business to Consumer. Cela signifie que vous avez une cible de particuliers au cours de votre événement. En ce qui concerne le B2B ou Business to Business, la communication se fait entre les entreprises. Qu’il s’agisse du récepteur ou de l’émetteur, de l’organisateur ou du public, du vendeur ou de l’acheteur, les deux parties sont des organisations. On distingue ainsi des types d’événements courants : salons, team building, séminaires, tournées de promotion, meetings, congrès, etc. 

A la base, le terme événement désigne un fait qui survient. L’événementiel représente l’adjectif qui en découle. En feuilletant un dictionnaire ou en recherchant sur le web, événementiel et évènementiel ont exactement la même signification. Cela prouve donc qu’il n’y a aucune différence entre les deux mots au niveau de leur sens. Ils s’affichent exactement sur la même page, sans distinction. 

le sens ne diffère pas pour événementiel et évènementiel

« Événementiel » et « évènementiel », une question d’accent

Mais alors, en quoi ces deux termes se distinguent-ils ? Tout simplement : au niveau de leur second accent. Alors que pour « événementiel » il reste aigu, pour « évènementiel » il sera grave, d’où une prononciation légèrement différente. 

Vu la simplicité de la réponse à cette question, nous pouvons nous en poser une autre. Est-il vraiment pertinent de distinguer les deux mots ? À force d’essayer de trouver des réponses, des débats interminables ont parfois lieu.

Allons chercher les solutions à la source. La première distinction entre les deux termes fut possible pour la première fois en 1878. Une réforme de la langue française a eu lieu cette année-là. La décision a alors été prise d’écrire avec l’accent aigu. L’explication résulte d’une règle grammaticale simple, adaptant l’orthographe à la prononciation. Devant une syllabe contenant un  » e  » muet, la prononciation est [è] et non [é]. 

En 1990, lors de la réforme linguistique, l’Académie française a proposé pour la première fois l’orthographe événementielle. Cette nouvelle orthographe a depuis été privilégiée sans réelle justification par l’institution, sans pour autant considérer l’ancienne comme une erreur. Néanmoins, événement reste la plus utilisée des deux depuis les années 1800. Il convient toutefois de noter que le terme événement devient également plus courant.

« Événementiel » ou « évènementiel », distinguer le vrai du faux 

Ainsi, on peut voir que les deux orthographes ne sont pas fausses. L’utilisation d’un accent ou de l’autre ne constitue pas une faute en soit et ne sont que le résultat d’une habitude ou préférence de celui qui choisi. Dans un cadre plus formel, il vous faudra user de celui qui est préféré dans la situation actuelle. 

Certains logiciels de traitement de texte faussent également l’écriture évènement. Cela varie d’une plateforme à une autre, mais surtout de l’époque de la linguistique utilisée sur le support. Certains n’ont pas adopté la réforme de 1990. Nous vous le rappelons encore une fois : événementiel ou évènementiel, les deux sont justes. Tout dépend de vos choix de prédilection ou de la charte de votre organisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.