in

L’hybride sème la confusion

L’hybride sème la confusion

Alors que de nouveaux formats (le virtuel et l’hybride) s’installent aux côtés du présentiel, la confusion s’installe. Cela se remarque auprès du public, mais également du côté des planificateurs. Et c’est sur ce dernier point que se pose le problème. Chaque professionnel doit comprendre les nouvelles facettes de l’industrie afin de fournir des événements adaptés au contexte actuel.

En cette période, les événements physiques sont en pleine reprise. Le virtuel, lui, est toujours d’actualité. Entre les deux, l’hybride s’ajoute dans le jargon des acteurs de l’événementiel, tout en créant une certaine confusion. Focus sur le sujet.

L’étude de Swapcard explique la confusion sur l’hybride

Personne n’avait pensé que la notion d’hybride pouvait porter à confusion jusqu’à ce que le sondage de Swapcard le dévoile. Parmi les 364 répondants, les trois quarts affirment qu’ils auront des composants virtuels dans leurs futurs événements. Cependant, 30 % d’entre eux ont du mal à définir ce que sont les manifestations hybrides.

Afin de mettre en lumière cette notion, prenons la définition de l’Events Industry Council : une réunion qui combine des aspects en face à face et virtuels. Afin de vous éloigner de la confusion, donc, on peut dire que l’hybride est un juste milieu entre les deux formats physique et online. Cela signifie qu’il y a deux types de publics qui assistent à la même manifestation et qui ont droit au même contenu en général. Néanmoins, il y a certains aspects qui nécessitent que les deux parties soient traitées de manière distincte.


⚽ BABYFOOT VR ⚽
L'animation futuriste qui rendra votre
évènement convivial

Puisque la confusion s’installe sur la notion d’hybride, les planificateurs ont aussi du mal à mettre en place le concept. L’étude Swapcard explique ce phénomène par l’incompréhension de la valeur d’un tel format événementiel. Les professionnels ne comprennent ni les avantages ni les inconvénients de cette nouvelle manière de procéder. Le plus difficile, c’est surtout de faire comprendre les pièges potentiels auxquels ils pourraient être confrontés.

Cependant, cette confusion sur l’hybride n’empêche pas une grande partie de l’industrie à l’adopter. Le salon Vivatech de la semaine dernière en est un exemple concret. Sinon, le sondage de Swapcard le confirme également avec 70 % des planificateurs qui vont adopter ce format jusqu’à la fin de l’année. 5 % seulement misent totalement sur le face à face.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Les bonnes pratiques dans la relation client dans l’évènementiel

choisir cadeaux événement virtuel

Comment choisir les cadeaux pour un événement virtuel ?