in ,

Quelle est l’empreinte carbone de votre visioconférence ?

empreinte carbone visioconférence

Avec la montée en flèche de l’utilisation de la visioconférence depuis la pandémie, les défenseurs de l’environnement se questionnent sur leur empreinte carbone. Ce dernier point qui, depuis les 18 derniers mois, représente l’une des principales préoccupations des planificateurs. D’ailleurs, c’est pour cette raison que Viparis et GL Events ont forgé une alliance réduisant la leur et renforçant leurs politiques RSE respectives.

Afin de connaître les chiffres exacts sur l’empreinte carbone de la visioconférence, la plateforme de conférence web multilingue Kudo a entamé ses propres recherches. Le virtuel est-il réellement la solution pour tenir des événements écoresponsables ? Ce nouveau format peut-il affirmer avoir zéro impact de carbone sur l’environnement. Voici les réponses à ces questions.

Données sur l’empreinte carbone d’une visioconférence

Selon les résultats de l’étude de Kudo, un événement accueillant 1 000 participants génère 568 314 kg de CO2. Un événement virtuel ou hybride, quant à lui, n’entraîne que 3 492 kg d’émission de CO2. Il est clair donc que l’empreinte carbone d’une visioconférence est plus faible que celle d’une conférence en présentiel. 

Cependant, d’autres études plus récentes ont prouvé le contraire, soit l’émission de carbone importante des événements virtuels. Mais comment cela est-il possible ? Avec les voyages en avion réduits, les trajets quotidiens inexistants, cela paraît improbable. Pourtant, l’étude de cas du chercheur Grant Faber démontre le contraire.

Selon votre plateforme, une heure de vidéo en streaming, que ce soit pour une conférence ou un divertissement, nécessite 2 à 12 litres d’eau. Cette superficie terrestre peut émettre 150 à 1 000 g de CO2. Les études stipulent également que les technologies de l’information et de la communication pourraient consommer jusqu’à 20 % de la demande énergétique mondiale d’ici 2030

Heureusement, les chercheurs proposent aussi des solutions. Ils estiment que nous pourrions réduire notre empreinte carbone de 86 % en diffusant le contenu de la visioconférence en définition standard au lieu de la HD. Cela s’applique à tous les visionnages de vidéos. Vous réduisez également l’émission de CO2 de 96 % en laissant votre caméra éteinte lorsque cela n’est pas obligatoire. La quantité de CO2 générée varie en fonction de la connexion Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.