Accueil / Guides professionnels / Définitions / MICE : définition et tendances d’un secteur en vogue
Marché du MICE

MICE : définition et tendances d’un secteur en vogue

En vogue depuis de nombreuses années, le secteur du MICE connaît peu de perturbations malgré la santé économique fragile des entreprises. Qu’est-ce que le MICE et quelles sont ses tendances actuelles ?

Organiser des événements destinés à récompenser ses employés ou à remercier ses clients est monnaie courant dans le monde de l’entreprise. Congrès, voyages, séminaires et autres types d’événements sont regroupés au sein de l’industrie du MICE (Meetings, incentives, conferencing, exhibitions). En d’autres termes, le MICE se réfère à tous les événements professionnels organisés pour les groupes de collaborateurs. Malgré la crise économique de 2008, et grâce aux mutations de la société, notamment l’arrivée sur le marché du e-commerce et des agences de voyages en ligne, le MICE est un secteur qui se porte bien.

Mice évènementiel

MICE : un marché porteur malgré la crise

Malgré l’absorption de la partie meeting par le digital, le secteur « loisirs » du MICE est florissant. Certaines agences spécialisées dans l’hôtellerie événementielle sont également en pleine croissance économique puisque les entreprises ne lésinent pas sur l’organisation d’événements, de séminaires et de voyages à destination de leurs employés les plus méritants. C’est en effet pour elles une forme d’investissement destiné à valoriser leur image, à récompenser leurs équipes et à fidéliser leurs clients. Les budgets alloués au MICE ne diminuent pas, mais on observe des changements dans les habitudes, du fait notamment de la mise sur la marché d’outils de plus en plus performants et « personnalisants ». On souhaite désormais une organisation plus adaptée à un certain public, offrant des expériences en adéquation avec la philosophie de l’entreprise. On souhaite également diffuser un message fort à l’occasion de ces événements, qui doivent donc permettre une communication fluide et claire.

Malgré tout, plus de 80 % des entreprises décident d’organiser par elles-mêmes leurs événements, ce qui leur permet d’économiser sur leur budget total en évitant les intermédiaires. En 2016, les dépenses liées à l’organisation d’événements professionnels représentaient plus de 8 milliards d’euros : 42 % de ce budget était consacré à l’hébergement, 23 % au transport, 10% aux frais d’agence et 25 % aux activités et aux soirées. Une grande diversité de secteurs pour autant d’acteurs.

MICE

Les nombreux acteurs du MICE

Hébergements, lieux de rencontres, billets d’avion ou de train, restauration, communication, etc, sont autant de points à traiter lors de l’organisation d’un événement professionnel. Conscientes de cette complexité, certaines entreprises décident de déléguer à des sociétés privées l’organisation de leurs événements. Le domaine de l’événementiel Corporate est donc vaste et comprend nombre d’acteurs dont les compétences et les services tendent à se recouper. Agences événementielles, agences de voyages d’affaires, compagnies aériennes et hôtelières spécialisées dans l’événementiel, agences de communication, se disputent le marché et se livrent une rude concurrence. Il est donc difficile de segmenter le secteur du MICE et d’en obtenir une estimation fiable du chiffre d’affaire annuel.

Autant de domaines à aborder lors de l’organisation d’événements professionnels a conduit les entreprises à créer de nouveaux profils professionnels : « l’acheteur MICE » a désormais la mission de gérer l’ensemble des activités liées aux voyages et aux déplacements du personnel de l’entreprise. Son rôle est large puisqu’en se basant sur les chiffres et la philosophie de son entreprise, il doit élaborer une stratégie « événementielle », chercher des fournisseurs pour la mettre en place tout en gérant la partie communication, la négociation et la logistique. Un vrai défi à relever pour entretenir l’image de marque d’une entreprise. D’ailleurs, certaines d’entre elles, conscientes de l’importance de ce secteur porteur, développent même une politique MICE : une vraie opportunité pour l’événementiel professionnel qui a de belles années devant lui.

A lire également

Revenus foires salons exposition 2019

Les revenus des salons d’exposition en baisse au premier semestre

Contents1.MICE : un marché porteur malgré la crise2.Les nombreux acteurs du MICE Selon l’association mondiale de …